Chi une vie de chat, T1 — Konami Kanata

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
 チーズスイートホーム

Titre français : Chi une vie de chat, Tome 1
Titre original : Chi’s Sweet Home
Auteur : Konami KANATA
Date de Parution : 17 Novembre 2010
Éditeur : Glénat
Nombre de Pages : 168
Prix : 10,75 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

⌧ CHRONIQUE

Je vais commencer cette chronique en ronchonnant un peu, histoire quand même de finir sur du positif parce que ce manga s’est révélé très sympathique même si pendant longtemps, je suis restée indifférente à ce titre.

Je me permets de jouer les rebelles et de mettre cette chronique dans les « mangas inclassables » car Chi est paru en Seinen (manga pour adulte)  au Japon et en Jeunesse en France. Je trouve les deux classifications rédhibitoires puisque pour moi, Chi est un merveilleux exemple de manga tout public !

Ensuite… le prix chez Glénat… Les mangas constituent déjà une passion onéreuse puisque la lecture d’un titre ne dépasse jamais une heure et pourtant je prends mon temps pour m’attarder sur certaines planches… Alors plus de 10€, je trouve cela excessif et cela n’encourage pas à populariser ce titre qui vaut pourtant le détour. Alors oui, c’est en couleurs pour une fois, le sens de lecture a été inversé pour s’adapter au public français et se rendre ainsi plus accessible aux plus jeunes, et un petit marque-page très sympa est offert avec, mais bon… Si je ne l’avais pas trouvé d’occasion, soyons honnête, je n’aurais sans doute jamais acheté…

Pour le manga en lui-même, Konami Kanata a un chat et ça se voit ! Je me suis intéressée à Chi parce que justement, j’ai adopté un chaton il y a moins d’un an alors cela titillait ma curiosité. Comment ne pas sourire devant les (més)aventures de Chi, toutes ces petites anecdotes adorables et tellement vraies pour lesquelles tous les maîtres (ou plutôt esclaves ?)de chat ne pourront que se souvenir avec un brin de nostalgie. De l’humour et de la tendresse à gogo entre Chi et sa famille d’accueil, un crayonné simple mais attractif, rendant bien les émotions du chaton, une oeuvre capable de séduire petits et grands et de relater avec justesse les réalités inhérentes à l’adoption d’un petit animal. Chi n’était pas « prévue » au programme et pourtant ses maîtres assument tant bien que mal. Ils improvisent, contournent les petits soucis car ils s’y sont très vite attachés. Les bêtises sont là… mais l’amour encore plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s