[Extrait] Le Théorème des Katherine

—  C’est très étrange de regarder ton cerveau travailler, dit Lindsey.

Colin soupira. Il ne savait pas raconter les histoires, il introduisait des détails qui n’avaient rien à voir et faisait des disgressions qui n’intéressaient que lui.

— Bref, à la fin de l’histoire, je manque me faire manger le pénis par un lion. Et voilà où je voulais en venir, c’est le genre de truc qui n’arriverait jamais, mais alors jamais, à des gens que tout le monde aime.

Lindsey rit.

— Ce serait une super histoire si tu savais la raconter.

Le Théorème des Katherine — John GREEN — paru chez Nathan (2012)
Page : 89 sur 288

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s