Pégase l’Indomptable — Hélène Montardre

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Pégase l’Indomptable
Petites Histoires de la Mythologie : T11
Auteur : Hélène MONTARDRE
Illustrateur : Nicolas DUFFAUT
Date de Parution : 16 Août 2012
Éditeur : Nathan
Nombre de Pages : 64
Prix : 4,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Un cheval à la robe blanche comme neige, doté de deux grandes ailes… Enfant, le jeune Bellérophon a souvent rêvé en écoutant l’histoire du légendaire Pégase, le cheval ailé. Quand il doit affronter des années plus tard la terrifiante Chimère, l’histoire lui revient à l’esprit. Pégase est sa seule chance de vaincre le monstre !

⌧ CHRONIQUE ⌧

Le début m’a une fois encore paru un peu rapide. Le passage du Bellérophon enfant au Bellérophon adulte était une bonne piste à exploiter, mais je trouve que ce dernier accepte bien vite la proposition du précepteur alors qu’il était prêt quelques minutes plus tôt à se jeter du haut d’une falaise. J’ai conscience qu’il s’agit d’un livre destiné à un très jeune public, mais faire son deuil aussi vite m’a dérangée. D’un autre côté, le petit format de cette collection ne permet pas de trop s’étendre sur certains points, mais cela a l’avantage d’offrir aux parents un conte à lire rapidement en couchant les enfants le soir.

Au niveau de la forme, je trouve les prénoms trop souvent répétés. J’imagine que c’est par soucis de ne pas perdre le lecteur dans la narration, mais certaines répétitions auraient toutefois pu facilement être gommées.

Les illustrations sont toujours aussi sympathiques, le crayonné de Nicolas Duffaut est séduisant et on reconnaît facilement sa patte. Par contre, celle de la rencontre entre Bellérophon et Pégase n’est pas si bien réussie dans le sens où le cheval a l’air limite agressif quand le texte le décrit comme souriant, et le héros, quant à lui, perd un peu de son identité tant il ressemble sur ce dessin à Prométhée dans le tome précédent.

Au niveau du mythe en lui-même, on ne comprend pas trop pourquoi Athéna décide d’aider Bellérophon. On manque également d’explications sur les Amazones qui étaient en fait liées aux Solymes, mais sans cet élément, comment comprendre pourquoi Iobatès envoie le héros à leur assaut ? Petit accrochage aussi au niveau de la chronologie entre la rencontre avec le devin / le sacrifice d’un taureau et la manifestation de la déesse qui aidera Bellérophon dans sa quête.

En conclusion, malgré quelques remaniements (toutefois minimes),  cette collection a de grandes qualités à mes yeux. Elle permet de remettre la mythologie grecque au goût du jour et de la mettre à la portée des plus jeunes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s