Prométhée, le Voleur de Feu — Hélène Montardre

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Prométhée, le Voleur de Feu
Petites Histoires de la Mythologie : Tome 10
Auteur : Hélène MONTARDRE
Illustrateur : Nicolas DUFFAUT
Date de Parution : 16 Août 2012
Éditeur : Nathan
Nombre de Pages : 64
Prix : 4,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Zeus, le roi des dieux, est furieux ! Prométhée le Titan a décidé de lui voler le feu pour le donner aux hommes. Alors, en punition, Zeus envoie à Prométhée et à son frère une mystérieuse femme, Pandore. La vengeance du roi des dieux ne fait que commencer…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Le début m’a paru un peu rapide, l’auteure ne prend pas réellement le temps de planter le décor ou de situer l’action. Cela ne m’a pas dérangée outre  mesure étant donné que je suis une férue de mythologie grecque, mais puisque ce livre s’adresse avant tout aux enfants, quelques précisions de plus auraient été, je pense, bienvenues. Pareil au niveau de Prométhée. On le présente comme un Titan mais nulle mention de ce qu’est réellement un Titan. Il faut attendre le lexique tout à la fin pour avoir une petite explication alors que l’on n’y croyait plus. Je n’ai pas non plus compris pourquoi l’auteure avait choisi de présenter Hercule sous son nom latin (au lieu d’Héraclès) alors que pour tout le reste, elle a opté pour les noms grecs.

Ce lexique est intéressant en tout cas, il a le mérite de présenter quelques auteurs antiques et de pousser ainsi à en apprendre davantage sur le mythe à travers d’autres œuvres. J’ai trouvé que cela constituait une jolie ouverture tout en expliquant en une ou deux lignes, donc de façon très accessible aux enfants, quelques points de la légende présentée dans ce petit livre.

L’emploi du présent m’a également paru judicieux. Même si cela renforce le côté enfantin de l’ouvrage, on a l’impression d’écouter un conteur devant un bon feu de cheminée, un soir d’hiver.

Les illustrations sont sympathiques même si je déplore un peu le choix du noir et blanc. Je me doute que des dessins imprimés en couleurs reviennent nettement plus chers, mais là, le travail au niveau des ombres est gâché et de nombreux détails sont ainsi sûrement perdus. La dominante est trop noire et cela ne colle pas avec ma vision personnelle d’un livre pour enfants que j’imagine plutôt haut en couleurs.

Au niveau du mythe en question, j’ai trouvé le sujet bien abordé même si mon âme de puriste a un peu rechigné sur certains points. Pour moi, Prométhée se résigne bien trop vite à son châtiment, il se soumet bien trop facilement à Zeus. La chronologie a aussi été un peu chamboulée entre le don du feu aux hommes et le développement de la métallurgie, etc. Mais cette légende ne cessera jamais de m’étonner. Je trouve stupéfiant que dans la Grèce Antique, on semblait déjà savoir que le foie était le seul organe à se régénérer chez l’Homme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s