Comment dresser votre dragon — Cressida Cowell

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Harold et les Dragons, Tome 1
Titre français : Comment dresser votre dragon
Titre original : How to train your dragon
Auteur : Cressida COWELL
Date de Parution : 09 Janvier 2011
Éditeur : Casterman
Nombre de Pages : 208
Prix : 6 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Harold fut sans doute le plus grand Viking que la terre ait jamais porté. Chef de guerre, combattant invincible et expert en sciences naturelles, il était célèbre aux quatre coins du monde barbare. Nul n’ignorait sa capacité extraordinaire à contrôler les reptiles les plus terrifiants. On l’appelait avec respect « celui qui murmure à l’oreille des dragons ». Mais, dans son enfance, Harold n’avait pas toujours été aussi doué…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Ce n’est pas un secret : dès que j’entends le mot « dragon », j’entre directement en mode « gaga hystérique ». Pourtant, sans Lysa, je serais certainement passée complètement à côté de ce titre qui reste très « jeunesse ».

Harold est le fils d’un grand chef viking. Il est appelé à prendre le relais une fois adulte, à faire la fierté de son clan… mais malheureusement pour lui, la réalité est toute autre ! Il est couard, maigrichon et malin dans un monde viril à outrance et macho à souhait, où les muscles prédominent sur l’intelligence. Il est la risée de tous les camarades de sa promotion, en dehors de Findus qui est encore plus mal loti que lui. On l’appelle Harold l’Incapable, alors quand il se retrouve avec un dragonnet de la taille d’un caniche, il est loin de voir sa condition s’améliorer.

Le récit est ponctué d’humour et de jeux de mots, comme sur les prénoms des protagonistes (Halen le Fétide, les Tronchkeks, le terrible Krachbreze et le dragon Kornebouc, comparé à une chèvre car apparemment végétarien, etc.). Les métaphores dans la narration arrachent un sourire à plus d’une reprise et oui, je l’avoue sans honte, j’ai bien ri en découvrant le guide du professeur Yobbish !! L’idée d’une telle présentation et d’un tel contenu est tout simplement hilarante ! Je me suis également tordue de rire devant le dragonais, la langue employée par les dragons que seul Harold connaît dans la tribu Hooligan.

Alors oui, cela reste un livre très « jeunesse », surtout quand on voit les croquis qui jalonnent les pages et qui font penser à des dessins maladroits d’enfants, mais Cressida Cowell a su maintenir mon intérêt grâce au côté « détente & amusement » et à la morale de l’histoire. Il est bon de raconter aux enfants qu’être différent n’est pas une fatalité, qu’il n’y a pas à en avoir honte, quoi qu’en disent les autres. Elle leur apprend qu’il faut savoir réfléchir avant d’agir, mais qu’il faut aussi savoir faire un pas en avant pour se faire accepter tel que l’on est, se faire respecter malgré tout. Harold et son dragon Krokmou sont atypiques aux yeux des leurs, tant au niveau du physique que du caractère. Mais sans eux, comment se serait terminée cette belle histoire ? Ils ont su rester fidèles à eux-mêmes et aller au-delà du « qu’en dira-t-on ? » pour ce faire.

Un mignon petit récit prônant la tolérance et le respect de la différence, parlant des conflits existant entre action et réflexion, entre les liens du cœur et les us et coutumes d’une tribu qui tient plus que tout à ses traditions.

Bref, une découverte sympathique et poilante. Le genre d’histoires que j’aurais tant aimé qu’on me lise étant enfant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s