Si Loin et si Proche… — Xiao Bai

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Si Loin et si Proche…
Auteur : Xiao Bai
Date de Parution : 05 Mars 2010
● Éditeur : Kana
Nombre de Pages : 206
Prix : 18 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Comment réagir face à un jeune homme de 17 ans qui vous appelle « Maman » alors que vous n’avez que 3 ans de plus ? Étonnante situation à laquelle se confronte Xiaotian, mais Li Wei est bien son fils. Traumatisé par la mort prématurée de sa mère au point que son vœu a été exaucé : la revoir une dernière fois.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Le format de ce manhwa est vraiment inhabituel, tant dans les dimensions du livre (un grand format, justement, comme une BD… en plus épais !) que dans le fait que tout a été colorisé. Un autre avantage pour les personnes encore réfractaires au genre, c’est que le sens de lecture a été « européanisé ». C’est donc une œuvre très abordable, qui ne présente aucune difficulté dans la disposition des bulles ou dans le fait de devoir lire en sens inverse comme dans la plupart des mangas que l’on trouve en librairie.

Le crayonné est assez atypique par rapport aux mangas japonais (l’auteure est chinoise). Les personnages ont ce petit truc « asiatique » et pourtant, on sent directement qu’on a à faire à autre chose. Cela amène directement une touche de fraîcheur et d’originalité sur cette bande-dessinée. Les dessins sont vraiment superbes et le coloring impeccable. Tout est soigné : que ce soit au niveau des nuances utilisées, des ombrages, des trames,… Il y a quelques personnages « chibi » pour alléger l’atmosphère par moment, mais cela reste discret. Heureusement, car l’œuvre se veut mélancolique alors cela aurait carrément cassé l’ambiance !

Au niveau de l’histoire en elle-même, j’avoue que la première partie m’a laissée un peu perplexe. Plutôt que de voir en l’arrivée de son fils en direct du futur une occasion de déjouer le Destin, ou au moins de tenter d’aider le fruit de sa chair, Xiaotian l’exploite… Elle lui fait passer des journées à faire les magasins, et c’est bien sûr Li Wei qui paie les notes. Elle le laisse souvent livré à lui-même dans un hôtel et ne pense qu’à ses petits tracas de vie d’étudiante. Elle est tellement aveuglée par sa petite personne qu’elle ne voit même pas à quel point il est en détresse ni ne réalise ce qu’implique qu’un ado de son âge soit resté bloqué mentalement pendant des années, tant le traumatisme d’avoir perdu sa mère a été fort. Xiaotian est égoïste et superficielle, elle ne respecte même plus ses amies ou son petit-ami, il n’y en a que pour elle.

J’avoue qu’elle n’est pas non plus complètement antipathique. Elle découvre qu’elle va mourir dans une décennie, ça a de quoi déstabiliser n’importe lequel d’entre nous. Et en effet, l’arrivée de Li Wei et l’impossibilité de révéler sa véritable identité vont sacrément compliquer les choses…

Dans la seconde partie, Xiaotian semble toutefois mûrir et comprendre progressivement les enjeux de cette étrange situation. Mère et fils apprennent à se (re)découvrir, à faire le deuil de leur ancienne vie à leur façon, cherchent à tirer un peu de soulagement de cette expérience pour pouvoir continuer à aller de l’avant par la suite, quand l’autre ne sera plus là.

La fin, quant à elle, est juste magique. Même si on peut en deviner quelques lignes, j’ai trouvé qu’elle était amenée de façon vraiment originale et intéressante. Ce manhwa a donc été une jolie petite découverte, pleine de réflexions sur le rôle que l’on joue auprès de notre entourage, sur les liens familiaux, sur l’amour et l’amitié. Une histoire emplie de poésie et de regrets… à vous de découvrir à présent si ces derniers seront compensés ou non !

si loin 1  si loin 2  si loin 3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s