Les Chroniques d’Arcea, T1 — Vyrhelle

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Les Chroniques d’Arcea, Tome 1
Titre : L’Athamé
Auteur : VYRHELLE
Date de Parution : 2012
Éditeur : Leonard Productions
Nombre de Pages : 72
Prix : 15 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Plongez dans le premier volet de ce récit d’Heroic-Fantasy aux accents de saga familiale et de légendes. Et découvrez dans cet album le début de l’histoire des « Pèlerins », au travers des péripéties d’Elwen, Jöllwin et de bien d’autres personnages hauts en couleurs.

⌧ CHRONIQUE ⌧

J’ai découvert cette bande-dessinée pratiquement par hasard. Ma sœur naviguait sur Deviantart quand elle a finalement cliqué sur le compte de Vyrhelle, et m’en a aussitôt parlé. J’ai fouiné à mon tour là-bas, puis sur le site personnel de l’auteure. Un petit saut dans la boutique et ARGH, avant que je réalise, j’avais déjà validé mon panier. Il s’agit apparemment d’auto-édition, je ne connaissais rien de l’histoire, mais les planches que j’en avais vues laissaient peu de place au doute. Je ne regrette clairement pas !

Le début est un peu déstabilisant. Les premières pages sont très sombres et violentes, puis on passe à un concile dont on comprend qu’il a lieu bien plus tard. Quelques échanges entre les grands dirigeants politiques du monde et nous revoilà plongés dans le passé, à une période antérieure au drame du prologue.

Tous les ingrédients d’un univers d’heroic-fantasy sont là. On y retrouve plusieurs peuples elfiques, de petits villages médiévaux, de la magie, d’étranges artefacts, des personnages faisant office de mentors, de famille, un héros perdu qui cherche à retrouver ses origines pour mieux démêler le présent et envisager son avenir, des créatures extraordinaires, d’étranges prophètes,… et des méchants !

Ce 1er tome est presque entièrement introductif. Il pose les bases de l’univers de Vyrhelle et les relations unissant les différents protagonistes, en y ajoutant quelques scènes d’action pour maintenir l’intérêt du lecteur. On a vraiment du mal à deviner comment des héros apparemment vertueux et pétris de bonnes intentions finiront comme ça. J’ai bien aimé ce petit pied de nez de l’auteure qui choisit d’emblée de révéler le dénouement. Cela ne tue nullement le plaisir de la découverte, on est au contraire pressés de découvrir les raisons d’une telle déchéance.

Au niveau de la narration, la maniaque que je suis a repéré quelques fautes d’orthographe, de grammaire, et quelques maladresses et lourdeurs dans les discours politiques du concile. Mais cela reste vraiment anecdotique et ne nuit pas à la découverte de l’œuvre.

Si Vyrhelle n’a pas encore su pleinement exploiter les originalités possibles dans ce genre d’univers, elle en pose néanmoins des bases solides, ne serait-ce que par son incroyable coup de crayon ! L’apparence des personnages, les paysages, les bâtiments, les créatures, l’ambiance qui se dégage de l’ensemble… Tout est réglé au pied de la lettre ! La mise en couleurs est tout aussi soignée, et je n’ai rien trouvé à redire au moindre de ses dessins. J’ai pris beaucoup plus de temps que nécessaire pour parcourir ce 1er tome, par simple plaisir. C’est un vrai régal pour les yeux et personnellement, j’en redemande !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s