[Extrait] Le Serment du Titanic

Pendant l’homélie, Michael s’interrogea sur ses sentiments envers Annie. Ce n’était pas le même amour protecteur qu’il avait éprouvé toute sa vie pour sa chère Megan Marie, et qui n’était plus lié à la culpabilité ou aux regrets. Ce n’était pas non plus le même amour qu’il avait ressenti pour Owen, lorsqu’il lui avait promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour faire venir Annie en Amérique.
Quelque chose le retenait de s’avouer ce que ses sentiments étaient devenus, comme s’il n’avait pas le droit de nommer ce miracle, de ressentir de telles choses pour une jeune femme aussi bien née qu’Annie. Et pourtant, tandis que le pasteur racontait de nouveau l’histoire du Seigneur des Seigneurs qui était venu au monde dans une étable et avait été couché dans une mangeoire remplie de foin, Michael reprit espoir. Si le Dieu du ciel ne pensait pas qu’il était mal d’être pauvre, alors peut-être qu’Annie le considérerait non pas comme de la vermine de Belfast, mais comme un homme qui donnerait sa vie pour elle sans hésitation, et l’aimerait et la protégerait jusqu’à sa mort.

Le Serment du Titanic — Cathy GOHLKE — paru chez Milady Romance en février 2013
Page : 288 sur 473

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s