Zeus, le Roi des Dieux — Hélène Montardre

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Zeus, le Roi des Dieux
Petites Histoires de la Mythologie : Tome 12
Auteur : Hélène MONTARDRE
Illustrateur : Nicolas DUFFAUT
Date de Parution : 14 Février 2013
Éditeur : Nathan
Nombre de Pages : 59
Prix : 4,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

« Qui suis-je ? Qui sont mes parents ? Pourquoi m’ont-ils abandonné ? »
Ces questions ne cessent de tourmenter le jeune Zeus. Alors, lorsqu’il découvre enfin le terrible secret de ses origines, il n’a plus qu’une idée en tête : se venger de son père. Même si celui-ci n’est autre que Cronos, le redoutable roi des Titans…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Si l’introduction de cet ancien mythe paraît plus fluide et naturelle que ses prédécesseurs, l’ensemble est cependant un cran en dessous des tomes que j’avais déjà parcourus par le passé.

Cronos recrache ses enfants on ne sait trop comment, sur simple requête d’un jeune homme, certes révolté mais vulnérable face à la toute puissance du Titan. Il n’y a nulle mention de la potion émétique que lui avait concoctée Métis qui, dans le mythe de base, avait clairement expliqué le comportement du monstre. J’ai trouvé que la menace constituée par les Titans était quelque peu ternie par cet oubli, que cela les décrédibilisait inutilement. Chose qui dessert finalement Zeus lui aussi, puisque nous nous demandons comment il pouvait vaincre un tel géant et que sa ruse n’est malheureusement pas révélée aux yeux de tous. J’ai eu un ressenti similaire lors de la libération des Cyclopes : une impression de flou, de détail manquant, puisque contrairement à l’épisode des Hécatonchires, leur prison n’est décrite nulle part et que l’on peut du coup se demander ce qui les empêchait de sortir au grand jour…

La trame générale s’avère également répétitive et je n’ai pas vraiment su sympathiser avec la vision de Zeus donnée ici. Il m’a paru trop sûr de lui, arrogant, autoritaire, ambitieux.

Tout en ayant conscience que le volume doit demeurer simple et léger pour rester accessible aux plus jeunes, je n’ai pu m’empêcher de trouver certaines omissions assez gênantes. Elles nuisaient selon moi à la compréhension globale de cette légende, et tout le monde sait combien les enfants sont prompts à poser des questions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s