Angemort — Sire Cédric

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Angemort
Auteur : Sire Cédric
Date de Parution : 15 Mars 2013
Éditeur : Le Pré aux Clercs
Déjà paru chez : Nuit d’Avril – Sept. 2006
Nombre de Pages : 279
Prix : 19,90€

⌧ SYNOPSIS ⌧

Un mystérieux collectionneur amateur de cadavres.
Une jeune fille dotée d’un don de voyance très particulier.
Une âme d’ange cherchant à semer de dangereux poursuivants.
Des criminels n’hésitant pas à tout ravager sur leur passage pour récupérer leur proie.

⌧ CHRONIQUE ⌧

J’ai découvert l’univers de Sire Cédric à travers « De Fièvre et de Sang » que j’ai lu l’été dernier et me tiens au courant de son travail depuis lors. Je me suis donc attelée avec enthousiasme à la lecture d’ « Angemort », son premier roman publié, aujourd’hui réédité chez le Pré aux Clercs. Je me doutais bien sûr que le niveau serait différent au vu du temps écoulé entre les deux œuvres et je savais d’emblée que l’univers ici relèverait plus de l’horreur et de la fantasy que du thriller. J’ai pourtant eu du mal avec ce roman…

L’intrigue est assez banale : une histoire de nécromancienne à la recherche de l’immortalité, qui n’hésite pas à se frotter aux pires démons et à s’en prendre aux anges, peu importe le prix à payer pour accomplir cette quête. On retrouve les même thèmes que dans les aventures d’Eva Svärta : les noirceurs de l’âme humaine, la cruauté, les tortures qui vont avec, le gore,… Bref, âmes sensibles : s’abstenir ! Mais ce qui m’a gêné dans celui-ci, c’est le côté trash poussé à son paroxysme. Les pratiques sexuelles dépeintes sont abominables, il n’y a aucun amour, aucune affection… On passe par tout : le scato, l’inceste, le sadomasochisme, la nécrophilie,… La scène de l’invocation de la salamandre m’a profondément écœurée et j’avoue avoir failli arrêter là ma lecture… Je me suis accrochée, et heureusement ce côté « sexe gratuit et passablement injustifié » s’est nettement atténué.

Il est aussi quelque peu dérangeant de voir l’image donnée aux femmes dans ce roman. Maddalena la nécromancienne est faite de folie pure et de haine concentrée, prête à toutes les bassesses envers les autres comme envers son entourage direct pour accomplir ce qu’elle considère comme sa destinée. Je n’ai jamais compris comment elle pouvait en être arrivée là, quelles étaient ses motivations profondes pour être ainsi obnubilée par l’éternité. Elle n’a aucun scrupule, aucune limite, aucun remord. Elle ne pense qu’à dominer et asservir. De l’autre côté, on a la jeune Jad, une fille au look punk complètement paumée, qui passe d’un père abusif à un petit-ami délinquant se servant d’elle pour boucler ses magouilles, pour finalement finir aux côtés de Cheverny, un jeune esthète détestable dans son attitude envers la mort, qui la traite comme une esclave, persuadé qu’il peut tout obtenir avec l’argent de son héritage paternel. Elle obéit sagement quand bien même elle en est malheureuse. Elle est complètement soumise… Mais en une journée, la voilà prête à tout pour secourir l’ange. Elle se met en danger de la pire des façons alors qu’elle n’osait même pas vivre seule auparavant. L’évolution de ce personnage m’a donc laissée assez perplexe.

Au niveau technique, on retrouve le même découpage en chapitres très courts, ce qui me gêne parfois car cela a tendance à couper l’action en plein vol. Je n’ai pas compris non plus pourquoi certaines lignes de narration avaient été mises en italique.

Cette histoire est exubérante, les pouvoirs et la magie déployés prodigieux. La trame générale est agréable à suivre sans toutefois être exceptionnelle ou originale, et j’en ai bien aimé la conclusion avec ce petit goût d’inachevé, de sentiments en demi-teinte chez les principaux protagonistes. Une œuvre déjantée mais dont la violence inouïe – à tous les niveaux – n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains… 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s