La Liste — Siobhan Vivian

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre français : La Liste
Titre original : The List
Auteur : Siobhan VIVIAN
Date de Parution : 07 Mai 2013
Éditeur : Nathan
Nombre de Pages : 409
Prix : 15,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

La liste nomme 8 filles chaque année. Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée. Et si votre nom s’y trouvait ?
Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Une chronique en demi-teinte pour un roman que j’attendais avec enthousiasme. Si l’ensemble m’a fait passer un bon moment de lecture, il reste tout de même plusieurs points qui me chiffonnent. Pour une fois, ma chronique aura donc un semblant de structure !

Les personnages : 8 filles – 4 « belles » & 4 « moches », et leurs proches. J’appréhendais un peu cette lecture, car je craignais de m’emmêler les pinceaux dans la masse, mais ça n’a pas été le cas. Tous les personnages sont clairement discernables, et les sauts de l’un à l’autre permettent très aisément de s’y retrouver.

Bienvenue dans le monde impitoyable des lycéens !

Chez les troisièmes, on retrouve : Abby, la jolie fille en difficulté scolaire qui préfère miser sur son physique pour se mettre en avant, mais qui reste complexée par son aînée aux traits plus ingrats mais à l’intellect plus poussé. Danielle, la sportive à l’avenir prometteur, qui a découvert l’amour mais qui se voit malgré tout odieusement comparée à un garçon sur la liste… et ensuite par le reste de l’école.

Chez les secondes : Candace, la fille au look parfait mais au caractère exécrable, qui – à cause de cette même attitude – se voit détrônée par Lauren, la nouvelle débarquée du fin fond de sa campagne, anciennement scolarisée à domicile.

Chez les premières : Bridget, la sœur de la meilleure amie d’Abby, flirte avec un début d’anorexie tandis que Sarah, la rebelle de service, est bien décidée à mettre le lycée à feu et à sang pour mettre fin à cette stupide tradition.

Enfin, en terminale, Margo et Jennifer verront présent et passé s’embrouiller durant la semaine précédant le bal de la rentrée. Margo, la cheerleader populaire Vs Jennifer, élue « moche » à chaque année de sa scolarité à Mount Washington.

Des personnages pittoresques, certes stéréotypés mais qui permettent ainsi d’englober plusieurs thématiques propres à cette période de l’adolescence où chacun se cherche. Ce roman traite des problèmes d’estime de soi, de la (in)tolérance, de la fragilité de l’amour et des amitiés, de la lutte entre la beauté intérieure et les régimes draconiens / la mode dernier cri / le maquillage perfectionné, de différents schémas familiaux, des troubles alimentaires, de celles qui n’ont trois fois rien, de celles qui semblent tout avoir… C’est un véritable feu d’artifices, mais l’ensemble reste bien agencé et chaque personnage est attachant à sa propre façon.

Les points négatifs :

Le gros point noir dans cette lecture a été pour moi la narration. Je ne sais pas exactement dire pourquoi, mais les phrases courtes, au présent, où les prénoms sont très souvent répétés, m’ont donné l’impression de lire le script d’une pièce de théâtre où on listerait les déplacements des acteurs. Je me demande encore si cet aspect résulte de la traduction ou se dégageait déjà du texte original… Cela manquait terriblement de fluidité, chose qui m’a d’autant plus sauté aux yeux que les passages au passé simple/imparfait ne m’ont pas vraiment donné ce ressenti-là. Mais comme 90% du roman se passe dans le présent…

Retour maintenant sur les personnages et les stéréotypes qu’ils représentent. On pourrait justement se dire que se retrouver avec huit filles et tant de complexes n’est pas très crédible – même à l’adolescence. Il n’est jamais question de caricature, mais il faut cependant savoir occulter le fait que récupérer une brochette aussi variée serait fortement improbable dans la « vraie vie ».

Les points positifs :

La structure globale du texte m’a séduite. Une partie pour chaque jour de la semaine, du lundi où la liste a été dévoilée – au samedi où doit avoir lieu le fameux bal, promettant d’appréciables moments de gloire aux « belles » et le couronnement de la reine de la promo. Dans ces parties, on retrouve des chapitres courts, chacun centré sur l’une des filles. Bref, si la narration m’a paru un peu hachée, le reste a su dynamiser le rythme pour me donner envie de poursuivre sans vraiment rechigner.

On apprend dans ce roman que le mensonge n’est jamais une solution, mais que toute vérité n’est pourtant pas bonne à dire. Les non-dits, les messes-basses, les petits complots superficiels mettront nos héroïnes à rude épreuve. Certaines perdront lamentablement leur masque tandis que d’autres en sortiront grandies… et pas forcément celles que l’on aurait pensé ! Le panel de réactions est bien équilibré et j’ai trouvé que Siobhan Vivian avait bien su amener ses révélations sur l’auteur de la liste, produisant un bel effet dans les dernières pages, où elle joue un peu le jeu de la subtilité en parsemant des indices sur le devenir de ses personnages sans toutefois l’écrire noir sur blanc. Le roman est bouclé sur une dernière image, un symbole, tel un couperet qui viendrait s’abattre sur ces lycéennes à la veille de l’âge adulte et de ses désillusions, tout en offrant de l’espoir à celles qui sauront rester fidèles à elles-mêmes et à l’écoute des autres.

Sur une idée qui aurait pu être sujette à controverses, l’auteure a donc réussi à développer de très belles leçons de morale et à encourager la tolérance dès le plus jeune âge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s