Elric, T1 : Le Trône de Rubis

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Elric – Tome 1
Titre : Le Trône de Rubis
Auteur : Michael MOORCOCK
Scénario : Julien BLONDEL
Dessin : Didier POLI, Robin RECHT, Jean BASTIDE
Date de Parution : 22 Mai 2013
Éditeur : Glénat – Grafica
Nombre de Pages : 64
Prix : 14,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Empereur de l’antique île aux Dragons de Melniboné, Elric, albinos et malade, règne sur un peuple plurimillénaire à la puissance héritée des dieux. Mais sa santé fragile l’oblige à user de drogues et de magie pour survivre. Son cousin Yyrkoon, qui méprise ces faiblesses, tente de remettre en cause sa légitimité à posséder le trône de rubis. Apprenant qu’une attaque de pirates sanguinaires se prépare, Elric saisit l’occasion pour tenter de restaurer son autorité. Il va révéler ainsi une personnalité complexe, mais aussi son allégeance aux sombres desseins d’Arioch, le plus puissant des Seigneurs du Chaos… 

4-5⌧ CHRONIQUE ⌧

J’ai lu le cycle d’Elric des Dragons aux premières années de l’adolescence. J’avais emprunté le premier tome à la toute petite bibliothèque municipale et étais vite retournée récupérer la suite. Si je ne me souviens plus des moindres détails, cette saga a toujours laissé son empreinte sur mon esprit, ne serait-ce que par sa fin si mémorable et son héros si atypique. J’étais donc curieuse de découvrir cette adaptation en bandes-dessinées.

L’auteur Michael Moorcock y a écrit un très bel avant-propos en guise d’introduction. Il y fait un petit résumé de son point de vue sur les nombreuses adaptations passées de sa série-culte, et nous explique le parallèle qui existe entre Melniboné et l’Angleterre d’après-guerre dans laquelle il vivait alors. J’ai été fascinée par ce fait, que je n’avais bien sûr pas perçu dans mon jeune âge. Du coup, je redécouvre le cycle avec un œil nouveau, d’autant plus que les scénaristes ont ici introduits des idées nouvelles dont se réjouit l’auteur lui-même – point primordial à mes yeux.

L’ambiance visuelle est très bien rendue : sombre, décadente, et grandiose à la fois. L’œuvre n’est pas à mettre entre toutes les mains, car le sang des sacrifices, la violence des combats, les dénudés et les positions suggestives sont omniprésents. Mais ainsi va Melniboné et c’est ce qui fait aussi la richesse de ce monde. On remarque la différence marquée entre les nuances froides liés à Elric et les teintes ocres et chaleureuses de l’île et de ses autres habitants, creusant d’emblée un fossé entre l’Empereur et ses sujets, son royaume-même, et constituant les prémices de la scission à venir. J’ai été étonnée de découvrir une Cymoril si vindicative, si combative. Dans mon souvenir, elle était plus posée et timide, mais la voir sortir du rôle de demoiselle en détresse – tradition assez répandue dans les univers heroic-fantasy – pourrait se révéler fort intéressant et j’ai hâte d’en savoir plus !

Ce premier tome sert avant tout d’introduction. On y découvre l’île de Melniboné et son mode de fonctionnement, les tensions politiques, ses stratégies et son quotidien débridé. L’équipe plante merveilleusement bien le décor, mais on n’entre dans le vif du sujet que dans les dernières cases. Ceux qui étaient avides de voir Stormbringer, la terrible épée buveuse d’âmes, devront patienter jusqu’au volet suivant ! Le seul petit bémol que je trouve à y apporter (et cela reste un avis bien personnel) réside dans des expressions faciales un peu trop exagérées par moment chez notre héros albinos.

Dans sa première édition, le Trône de Rubis nous offre un superbe bonus : 16 pages d’illustrations inédites, où l’on découvre d’anciennes adaptations du cycle et différentes esquisses de personnages, ainsi que des explications en images sur le rôle de chacun dans l’aboutissement de ce formidable travail d’équipe. Un vrai régal pour les yeux et on en redemande !

⌧ BANDE-ANNONCE ⌧

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s