Personne ne te sauvera — Fabrice Colin

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Personne ne te sauvera
Auteur : Fabrice COLIN
Date de Parution : 13 Septembre 2013
Éditeur : Flammarion – Tribal
Nombre de Pages : 153
Prix : 9 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Manon découvre qu’une veine dans son cerveau peut lui faire perdre la vie à tout moment. Désemparée, elle s’enfuit à Las Vegas où elle rencontre Dorian, jeune acteur d’un one-man show qui raconte sa vie de vampire. Quoi de plus attirant pour Manon que la possibilité d’une vie éternelle ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Nous rencontrons Manon lors de son entretien avec le médecin. Ce dernier lui annonce une terrible nouvelle, et à l’aube de l’âge adulte, elle se retrouve coincée entre la volonté de ses parents, les statistiques de la médecine moderne et ses propres ressentis. Comme Manon le dit si bien : « Savoir qu’on va mourir est une chose, savoir que ça va arriver bientôt en est une autre ». Devant l’impossibilité de choisir entre les risques de complications postopératoires et la vie avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, il ne lui reste plus qu’une seule option : la fuite. Elle voit les choses en grand et casse sa tirelire pour s’envoler là où on mettra longtemps à la retrouver : les États-Unis. Il est d’ailleurs amusant de voir qu’elle opte pour Las Vegas, symbole de la superficialité et des gens qui brûlent leur vie par les deux bouts, alors qu’au fond, elle cherche un sens à la sienne, qu’elle voudrait tant préserver de la maladie. Mais son arrivée à l’hôtel a surtout vu la baisse de mon intérêt pour cette petite histoire…

Au détour d’un couloir, elle tombe sur le numéro de Dorian qui tire un peu sur la corde de l’artiste maudit dont personne ne reconnaît le talent. Dans la forme, il m’a pas mal fait penser au personnage de Louis dans « Entretien avec un Vampire »dans le sens où il regrette sa condition de vampire, pour laquelle il n’a pas eu le choix, et refuse obstinément de transformer qui que ce soit. Dans le fond, je n’ai toutefois pas su m’attacher au personnage… et ce, malgré son passé douloureux. Mais c’est surtout le comportement de Manon qui m’a dérangée… Elle semble convaincue en moins d’une heure que Dorian est un vampire, et par là-même la clé de son avenir, alors qu’a priori, tout ce qu’il fait, c’est raconter une simple histoire en public. Je veux bien qu’elle se sente menacée et désespérée, au point de s’accrocher à la première illusion, mais j’ai trouvé qu’elle y croyait bien trop vite et facilement. Cela manquait de naturel.

Certaines coïncidences sont trop grosses pour être crédibles, comme l’épisode en haut de la tour. Difficile de voir Dorian au bon endroit au bon moment dans une ville aussi vaste et peuplée que Vegas. J’ai également eu du mal à comprendre pourquoi il avait cédé au chantage maladroit de Manon, il aurait pu aisément contourner l’obstacle. S’ensuit une cavalcade à travers les ruelles sombres de la ville, où le scénario prend un côté mafieux et trop hollywoodien. Les coups de feu déferlent, mais Manon ne semble pas plus ébranlée que cela alors qu’elle menait jusque là une vie tranquille et sans histoires en France. L’évolution de son personnage manque encore une fois de fluidité.

La dernière partie retrouve un meilleur rythme. Manon doit faire un choix qui influera sur le reste de sa vie et bien que le dénouement se soit révélé assez prévisible, j’ai su l’apprécier. Je pense que le roman a surtout souffert de son format, le peu de pages qu’il présente limitant forcément les possibilités d’approfondissement des thèmes principaux. Malgré un début intéressant et une bonne chute, je n’ai pas réussi à croire en les aventures qu’on me narrait et y suis restée trop extérieure pour y prendre un réel plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s