Zombillénium, Tome 1

zombillénium 1⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Zombillénium  – Tome 1
Titre : Gretchen
Auteur : Arthur DE PINS
Date de Parution : 26 Août 2010
Éditeur : Dupuis
Nombre de Pages : 48
Prix : 14,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d’attractions Zombillénium. On n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n’ont qu’à passer leur chemin, ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies. C’est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme, et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l’aider à faire ses premiers pas…

4-5⌧ CHRONIQUE ⌧

J’ai attrapé cette bande-dessinée un peu par hasard, lors d’un après-midi pluvieux passé à la bibliothèque. Honte à moi, ce premier tome est une véritable pépite dans le genre et j’aurais aimé le découvrir plus vite, puisqu’il est sorti il y a déjà trois ans !

L’action démarre en deux temps. D’un côté, un auto-stoppeur qui fait peur aux automobilistes et on comprend vite pourquoi : il porte des bandelettes de momie. De l’autre, Gretchen, une jeune gothique qui se fait draguer de façon particulièrement lamentable par deux vieux dans un débit de tabac. L’intrigue se déroule dans le Nord, et plus précisément à Valenciennes. Je suis née dans cette région et j’avoue que l’auteur a bien rendu l’ambiance du coin. Une région urbanisée qui plonge petit à petit à cause du fléau du chômage, et de la crise économique et industrielle. Avec, comme un peu partout, ses incontournables piliers de bar qui se croient malins mais sont surtout au summum de la lourdeur et de la beauf attitude. L’ambiance « France profonde » est accentuée, mais s’appuie tout de même sur un fond de vérité.

Les deux facettes du prologue se rejoignent rapidement et c’est un festival d’humour noir et de sarcasme qui s’ouvre au lecteur. L’entretien d’embauche d’Aurélien est vraiment hilarant et les gags s’enchaînent avec naturel. Arthur de Pins jongle à merveille avec son thème et ses ramifications, et arrive à nous faire rire à gorge déployée avec… la mort ! J’admire sincèrement la prouesse, on se régale avec le côté décalé de l’histoire.

Quant au dessin, il montre déjà une identité visuelle très marquée. Les décors sont soignés, les personnages variés et détaillés. Il se dégage de l’ensemble une modernité et une harmonie incroyables, et l’originalité est poussée encore un peu plus loin par l’absence de contours encrés en noir. J’ai été étonnée en découvrant cette technique mais l’ai tout de suite adoptée !

L’auteur nous glisse de nombreux clins d’œil, en faisant référence par exemple à Mickael Jackson et à Harry Potter, et gère avec brio des situations cocasses comme les pétages de câble d’Aurélien au sein du parc d’attraction. Gretchen est plus jeune que le reste des employés mais fait pourtant office de nourrice : elle fait de son mieux pour endiguer leurs dérapages, ni vue ni connue, avant que les visiteurs ne réalisent que personne ici ne porte de costume.

Si vous rêvez d’un patron à la gâchette facile, de zombies en grève syndicale, de loups garous et de vampires se disputant les nouvelles recrues, de momies fugueuses et de faux-semblants, précipitez-vous sur Zombillénium ! Je me suis amusée de bout en bout, mais mon sourire s’est presque effacé devant la scène finale : comment ont-ils osé couper l’action comme ça ?! Je veux la suite !!

Publicités

Une réflexion sur “Zombillénium, Tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s