La Tour Fantôme, T1 — Taro Nogizaka

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
幽霊塔

Titre : La Tour Fantôme, Tome 1
● Rōmaji : Yûreitô
Mangaka : Taro NOGIZAKA
Date de Parution : 19 Mars 2014
Éditeur : Glénat
Nombre de Pages : 220
Prix : 7,60 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

En 1952, une vieille femme fut retrouvée, les os brisés, attachée aux aiguilles du cadran d’une horloge au sommet d’une tour.
Deux ans plus tard, Taïchi Amano est victime de la même agression, dans ce lieu qu’on surnomme désormais la « Tour fantôme ». Mais il est sauvé in extremis par Tetsuo, un garçon étrange en quête d’un trésor lié à l’inquiétante tour. L’appât du gain entraîne alors Amano dans une aventure aussi inattendue que dangereuse…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Ce manga nous plonge dans la ville de Kobe en 1954. Taïchi Amano est l’exemple même de l’antihéros. Venant d’un milieu modeste, il s’est persuadé au fil des ans qu’il serait parfaitement heureux s’il avait de l’argent. Il se cantonne à l’aspect « avec de l’argent, on peut acheter tout ce qu’on veut » et rejette au loin le fait que « l’argent ne fait pas le bonheur ». Obnubilé par une quête de richesse perdue d’avance, il en a perdu tout bon sens, énergie et volonté. Il ne travaille plus depuis un bon moment et revend ses maigres possessions pour se payer des revues aux goûts douteux plutôt que de régler le loyer de sa chambre.

Parmi ces magazines qui tapissent le sol de son logement, entre deux pin-ups, se trouvent des magazines plus glauques. Comme l’enquête sur l’homicide de la Tour Fantôme. Une femme d’âge mûr morte écartelée, après avoir été ligotée sur les aiguilles de l’horloge de ladite tour par sa fille adoptive.

Poussé à sortir par sa logeuse, Amano se rend en ville et rencontre d’anciens élèves de son lycée : Megumi, une fille particulièrement mignonne, et Tatsuhiko, son ennemi d’antan issu d’une famille aisée. Il n’en faut pas plus à Amano pour recommencer à naviguer entre fantasmes et rêves de glorieuses richesses. Au point où il va tenter de se mettre un peu en valeur en inventant un mensonge abracadabrantesque… Appuyé par Tetsuo, un inconnu passant par là, Amano va se retrouver au cœur d’une quête mettant à rude épreuve son goût prononcé pour le macabre. Une quête qui pourrait exaucer le moindre de ses vœux… ou lui faire perdre le peu qu’il possède !

En effet, le mystère régnant autour de la Tour Fantôme n’attire pas qu’Amano. Son chemin va étroitement se lier à celui de Tetsuo, dont il ne semble pas percevoir le visage à double facette. Tantôt généreux sauveur, tantôt effrayant manipulateur, Tetsuo sait comment amener Amano à l’aider dans ses recherches autour du légendaire trésor de la Tour Fantôme, quitte à l’exposer à la mafia locale. Et c’est bel et bien autour de ce personnage que Taro Nogizaka construit son intrigue.

Ce premier tome démarre vite et fort. Un certain nombre de pistes sont ouvertes et on trépigne d’avance d’en savoir plus ! Alors que les choix d’Amano commencent déjà à avoir des retombées sur son entourage, on ne peut qu’admirer le coup de crayon du mangaka. Les visages expriment un large panel d’émotions, rendant l’intrigue terriblement vivante malgré quelques scènes morbides voire même dérangeantes. Les décors sont eux aussi peaufinés à l’extrême et présentent un travail minutieux au niveau des trames posées sur les différents encrages.

Avec ce titre, nous partons donc à la découverte d’une saga prometteuse, tant dans le fond que dans la forme. Une histoire obscure et angoissante, à ne pas mettre entre toutes les mains… qui aurait pu finir en coup de cœur si Amano ne m’avait pas tant insupportée par son côté geignard et matérialiste.

Publicités

2 réflexions sur “La Tour Fantôme, T1 — Taro Nogizaka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s