[Extrait] Lucides

— Tu travailles ici ? me demande-t-il.
D’accord, alors il ne m’a pas suivie ici. Alors il ne sait pas que j’existe. Et ses yeux sont juste d’un gris pâle hypnotique, avec des points violets (que je n’avais pas encore remarqués), et je m’humilie en n’arrivant même pas à ciller. Il va dire :
— Attention, Sloane, tu as les yeux qui te sortent de la tête.
Si seulement il connaissait mon nom. Ce qui, grâce au ciel, n’est apparemment pas le cas. Oh, mon Dieu ! Il a posé une question, non ? Vite, mon cerveau, allez, allez…
— Non, je suis juste assise derrière ce bureau parce que la personne qui travaille vraiment ici aime que je garde son fauteuil au chaud pendant son absence.
Non, mais qu’est-ce qui m’a pris de lâcher ça ? Il va me prendre pour une vraie débile.
— C’est très gentil à toi. Peut-être qu’un jour tu feras la même chose pour moi.
Pourquoi a-t-il dit ça ? Et qu’est-ce que ça signifie ? D’un autre garçon, ça pourrait définitivement être une tentative de drague. Dans mon esprit défilent des images de moi tenant son siège au chaud.
— Je voudrais adopter.
On ne pourrait pas essayer d’avoir des enfants naturellement d’abord ?
— Qu’est-ce que tu cherches ?
— Un chat et un chien. J’ai laissé les miens à ma sœur, à San Francisco. Et ils me manquent vraiment, vraiment.

Lucides — Ron BASS & Adrienne STOLTZ — paru chez Robert Laffont-Collection R
Pages : 93-94

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s