L’Élite, T1 — Joelle Charbonneau

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : L’Élite, Tome 1
Titre français : Résilience
Titre original : The Testing
Auteur : Joelle CHARBONNEAU
Date de Parution : 14 Mai 2014
Éditeur : Milan – Macadam
Nombre de Pages : 312
Prix : 13,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vivent Cia et sa famille. À 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Élite, sont choisis pour le Test. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Malencia Vale a seize ans et vient de terminer sa scolarité. Entourée de ses parents et de ses quatre frères chahuteurs, elle s’apprête à célébrer son passage à l’âge adulte. Elle rêve de marcher sur les traces de son père et de poursuivre comme lui ses études à l’université de Tosu, gérée par la Communauté Unifiée. Malheureusement, seule une poignée d’élèves à travers le monde peut y avoir accès, et ces mêmes élèves doivent subir un long Test pour prouver leur mérite et leurs capacités.

Si la sélection se fait si drastique, c’est parce que le monde tel que nous le connaissons n’existe plus. Par le passé, les grandes puissances ont entamé une guerre ouverte les unes contre les autres. Le climat de la Terre, déréglé par des bombes de plus en plus destructrices, a fini de réduire toutes les civilisations à néant. Les quelques survivants se sont rassemblés pour former la Communauté Unifiée et tenter de revitaliser l’environnement, à travers des recherches scientifiques et l’établissement de plusieurs colonies.

Cia vient de celle des Cinq Lacs, l’une des plus petites colonies qui soient. Aucun élève n’a été choisi pour le Test depuis des années. Après quelques quiproquos, elle finit par s’envoler pour la capitale mais dès le début des épreuves, elle réalise combien la vérité sur le Test a été dissimulée aux yeux de tous. Le désenchantement est aussi rapide que radical, et elle comprend vite que l’échec peut avoir de bien plus lourdes conséquences qu’un simple renvoi dans sa colonie originelle…

Les places sont limitées et l’adversité fait rage. Certains élèves sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins et les organisateurs ferment volontiers les yeux sur les premières dérives. Le cauchemar ne fait que commencer car pour les organisateurs du Test, la fin semble justifier les moyens. On nage en plein darwinisme : seuls les meilleurs survivront. Cia n’a plus le choix, il lui faut aller jusqu’au bout, quoi qu’il lui en coûte. La pression sur elle et ses proches est énorme et les candidats commencent à tomber comme des mouches dès les épreuves écrites. Il y en a cinq en tout : théorie, pratique, tactique, test « grandeur nature » sur le terrain et entretien final. Tout pourrait sembler normal si la devise du jury ne se rapprochait pas ainsi d’un concept dans la lignée de « Marche ou crève ».

« Hunger Games » , « Battle Royale » , on retombe un peu sur ce thème d’une population oppressée et d’une révolte qui gronde doucement à l’horizon. Le Test oppose des gens ayant de profondes valeurs morales ancrées en eux à d’autres qui n’hésitent pas à vendre leur âme dans l’espoir d’en sortir vainqueurs. On a à faire à un gouvernement intransigeant et manipulateur qui tire toutes les ficelles et s’assure de la docilité du peuple. Mais Joelle Charbonneau nous offre un plus incontestable à travers l’ambiance dystopique de son roman. J’ai beaucoup apprécié l’univers qu’elle nous dépeint et le dynamisme de sa narration. Elle est aussi efficace dans les scènes d’action que dans les divers questionnements de son héroïne. Cia est une jeune fille forte et remarquable, mais pas invulnérable. Elle va devoir apprendre la méfiance et la prudence, et surtout tirer les bonnes leçons de ses erreurs si elle veut un jour revoir sa famille.

Ce premier tome ne manque pas d’attiser la curiosité du lecteur quant à la suite des événements. Les amitiés comme les inimitiés ne sont nullement acquises… Il m’a manqué ce petit côté poignant dont j’ai besoin pour qualifier un livre de « coup de cœur », mais je n’en suis vraiment pas passé loin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s