Le garçon d’à côté, Tome 1

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
となりの怪物くん

Titre : Le garçon d’à côté, Tome 1
● Rōmaji : Tonari no Kaibutsu-kun
Auteur : ROBICO
Date de Parution : 02 Avril 2014
Éditeur : Pika
Nombre de Pages : 171
Prix : 6,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Shizuku Mizutani ne s’intéresse qu’à ses résultats scolaires. Un jour, alors qu’elle se rend chez Haru Yoshida, un élève à la réputation de mauvais garçon, pour lui remettre des polycopiés de cours, celui-ci prend la décision unilatérale que Shizuku et lui seront amis. Mais en découvrant la naïveté de Haru, Shizuku va montrer quelques signes de gentillesse qui lui vaudront une déclaration d’amour inattendue ! Comment va évoluer la rencontre improbable d’une jeune fille au cœur de pierre avec un drôle de garçon ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Malgré les échos positifs, c’est un shojo que j’hésitais à commencer. Notamment à cause de la couverture. Le fait que Shizuku tienne Haru en laisse (carrément avec une chaîne, à vrai dire) me laissait imaginer un rapport dominant/dominé que j’avais peur de voir décliné à la mode Fifty Shades. J’ai finalement sauté le pas et ne le regrette pas !

Suite à des violences commises  à l’encontre de trois élèves de terminale, Haru a été exclu du lycée dès le jour de la rentrée. Un mois s’est écoulé, mais malgré la levée des sanctions, le jeune homme ne semble pas décidé à retourner en classe. Son professeur principal décide d’y mettre son grain de sel et enrôle Shizuku, une élève modèle, dans ses combines. Pour Shizuku, seules les études comptent. Elle semble indifférente à tout ce qui touche à la vie sociale et traverse le lycée sans réellement se soucier des autres. Au départ, elle n’essaie d’aider Haru que par l’appât du gain. À ses yeux, il n’est qu’un élève bagarreur, perturbateur et potentiellement dangereux. En bref, un obstacle inutile à ses projets d’avenir.

Pourtant, à force de le côtoyer, elle voit évoluer ses motivations et sa façon de percevoir Haru. Derrière un masque de violence et de rébellion, ce dernier est d’une sensibilité exacerbée et d’une extrême naïveté. Un peu dans la veine de Tohru Honda dans Fruits Basket. Shizuku le verra passer sans crier gare d’une phrase psychopathe à un moment de pure tendresse. Mais le jeune garçon est coincé dans ces deux facettes de sa personnalité. On profite de lui et cela finit en général par exploser. Shizuki et Haru sont un peu comme la glace et le feu. Au contact l’un de l’autre, ils vont changer. La première se fait plus expressive et attentive aux autres, tandis que le second apprend maladroitement à tempérer ses ardeurs. Sauront-ils préserver l’équilibre en place ou l’un en viendra-t-il à étouffer l’autre ?

Robico nous propose une nouvelle histoire de bad boy et de petite fille modèle, autour desquels viendront graviter d’autres personnages comme Natsume, victime des jalousies entre filles, et Sasahara, un élève amical et sans histoire. Mention spéciale pour tout ce qui tourne autour de Nagoya ! (Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise.) J’ai beaucoup apprécié le fait qu’un des comportements loufoques de Haru soit développé ainsi. J’en ai pouffé de rire, comme je l’ai fait avec les bonus « gags en colonnes ». Il y a encore beaucoup à découvrir, et bien qu’assez classique, la recette a clairement pris chez moi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s