Le garçon d’à côté, Tome 2

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
となりの怪物くん

Titre : Le garçon d’à côté, Tome 2
● Rōmaji : Tonari no Kaibutsu-kun
Auteur : ROBICO
Date de Parution : 28 Mai 2014
Éditeur : Pika
Nombre de Pages : 164
Prix : 6,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Attirée par la pureté de Haru Yoshida, son voisin de table, Shizuku Mizutani tombe finalement amoureuse de lui. Mais, contre toute attente, ce dernier ne répond pas favorablement à sa déclaration ! Comment conquérir le cœur de ce garçon totalement imprévisible ? C’est la question à laquelle va devoir répondre Shizuku, qui ressent pour la première fois de sa vie des sentiments amoureux…

⌧ CHRONIQUE ⌧

À mes yeux, ce deuxième tome sert uniquement de transition entre l’introduction et la toile qu’il reste encore à tisser pour nous offrir une intrigue consistante. Il comporte en effet une succession de mini-épisodes liés à aux relations de Haru avec les autres lycéens. Puis viennent les vacances d’été où malgré l’aide de Natsume, il a bien du mal à motiver Shizuku à les suivre dans leurs péripéties aquatiques. Nos deux indécis continuent de se rapprocher l’air de rien, par des paroles, des gestes équivoques, des attitudes qui laissent transparaître les sentiments que l’un évoque chez l’autre. Shizuku ne sait toujours pas sur quel pied danser avec lui ; il se montre tantôt assez effrayant, tantôt vulnérable et hanté par des douleurs tues.

La succession des chapitres est moins fluide que dans le premier tome et vacances obligent, Nagoya a malheureusement disparu de la circulation. Mais le peu de cases où il apparaît vaut une fois de plus le détour. Rigolade assurée ! L’intrigue se fait également bien plus classique : sur un conseil de Shizuku, Haru s’essaie à sourire chaleureusement aux autres pour avoir l’air moins brute. Toutes les filles se pâment alors devant lui tandis qu’une rivale se profile doucement à l’horizon pour la jeune fille trop studieuse. Haru connaît malgré tout de nouvelles passades où il se montre trop violent en voulant aider quelqu’un, mais des révélations sur son passé sont données et on commence doucement à appréhender comment il a pu en arriver à adopter de tels automatismes.

C’est un tome parsemé d’amitiés grandissantes et d’insouciance estivale, mais les démons du passé de Shizuku et Haru reviennent rôder et on comprend que rien n’est encore gagné pour eux. J’ai moins ri qu’au début, mais la lecture est restée agréable et je suis toujours aussi enthousiaste à l’idée de poursuivre la découverte de ce shojo. J’espère simplement que Robico retrouvera un rythme plus profond et moins saccadé pour que l’on puisse pleinement savourer l’évolution des relations entre Shizuku et Haru !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s