Une vie plus belle — Diane Chamberlain

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

● Titre français : Une vie plus belle
Titre original : The Good Father
Auteur : Diane CHAMBERLAIN
Date de Parution : 27 Août 2014
Éditeur : Harlequin – Mosaïc
Nombre de Pages : 395
Prix : 19,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Quand ils se rencontrent, Robin et Travis ont quinze ans. L’année suivante, ils tombent amoureux. Pour eux, tout va trop vite, trop fort : quand Robin tombe enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire volent en éclats.
Quatre ans plus tard, une seule chose reste de leur histoire : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance — depuis que Robin les a abandonnés, elle et lui.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, Travis comprend que leur existence va entrer dans une zone de fortes turbulences, si fortes que tout pourrait basculer. Et qu’il va devoir trouver la réponse à cette question obsédante : jusqu’où un père peut-il aller pour offrir à sa fille une vie plus belle ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

La structure de ce roman est assez particulière et nécessite un temps d’adaptation. L’auteur nous confronte à des allers-retours entre passé et présent, et cette chronologie à trois voies est également accompagnée par des changements de narrateur. On a ainsi affaire à Travis (jeune homme de vingt-trois ans, parent isolé), à Robin (la maman de Bella, absente du tableau familial) et à Erin (la trentenaire qui va devoir rendre service à Travis par la force des choses).

Pour en revenir à la chronologie, le roman s’ouvre sur Travis, qui élève seule sa petite fille de quatre ans, Bella. Ils vivent à l’arrière d’un fourgon et on apprend en quelques pages que Travis est sur le point de commettre la plus grosse erreur de sa vie tant il se sent acculé par les événements et par la peur de perdre la garde de Bella. Le chapitre suivant, l’auteur revient six semaines en arrière pour nous raconter les débuts de leur dégringolade. Elle va ensuite slalomer entre cette période de 2011 et la première rencontre de Travis et Robin en 2007 alors qu’ils n’étaient encore tous les deux que lycéens. Avant de revenir aux faits présents : Travis abandonne temporairement Bella entre les mains d’une quasi-étrangère pour pouvoir accomplir un boulot potentiellement dangereux et ainsi gagner assez d’argent pour leur permettre de prendre un nouveau départ dans la vie.

Les personnages principaux de ce roman sont tous terriblement touchants. Malgré les apparences, Travis est un père formidable, aimant et investi, mais poursuivi par une considérable malchance… Les coups durs se sont multipliés tout au long de sa vie et même s’il refuse de baisser les bras, il est en train de perdre pied. Erin est une maman endeuillée. Incapable d’aller de l’avant, elle s’est coupée de tout, y compris de son mari Michael. Pourtant, l’arrivée de Bella dans son quotidien va lui faire prendre un tournant dans sa vie qu’elle n’attendait plus. Quant à Robin, elle vit dans l’opulence et on aimerait la détester d’avoir laissé Travis et Bella dans une telle position, de s’être contentée de disparaître du tableau, mais on sent rapidement qu’il ne faut pas la juger avant de connaître toute l’histoire.

Ce roman est très humain et aborde de nombreux thèmes. Il traite à la fois de fatalité et de rédemption, du courage d’un jeune homme démuni, qui tient à assumer ses responsabilités jusqu’au bout malgré l’adversité. Des écarts entre les différentes classes sociales, de la condescendance et du snobisme que cela entraîne chez les mieux placés. D’un couple qui n’a pas du tout la même conception du deuil d’un enfant et qui se déchire petit à petit. D’hommes politiques qui, même à échelle locale, n’ont de cesse de manœuvrer dans l’ombre et de penser en terme d’élections plutôt qu’en terme de transparence et d’empathie. « Une vie plus belle » oscille entre drame, romance et thriller. Le rythme est très bien cadencé et l’on se prend rapidement au jeu. Retrouver chacun des personnages est un pur moment de plaisir, mais également de stress et d’inquiétude. On ne peut ignorer cette sensation désagréable que tout va basculer le chapitre suivant, que les faits déjà parcourus ne peuvent aboutir que sur pire encore…

C’était la première fois que je parcourais une œuvre de Diane Chamberlain et je n’ai clairement pas l’intention de m’arrêter en si bon chemin. Ce livre est parsemé d’espoir et de tendresse, de mauvais choix et d’importances leçons de vie. Il m’a autant émue qu’il m’a fait frémir, un vrai régal !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s