Ça peut pas rater ! de Gilles Legardinier

ça peut pas rater⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Ça peut pas rater !
Auteur : Gilles LEGARDINIER
Date de Parution : 02 Octobre 2014
Éditeur : Fleuve Éditions
Nombre de Pages : 422
Prix : 19,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !

Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.

La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Je passais un sale moment dans la vie de tous les jours quand j’ai entamé cette lecture. Mais comme je gardais en mémoire le fait que Gilles Legardinier était parvenu à me faire rire et pleurer sans discontinuer avec Et soudain tout change, je me suis dit que ça ne pourrait pas me faire de mal de m’y recoller. Le synopsis de Ça peut pas rater ! est énergique, plein de rage de vivre ; ça m’a définitivement persuadée de le faire passer par devant certains de ses petits camarades dans ma PAL prioritaire.

Et en effet, j’ai ri ! Très souvent ! Marie a un joli potentiel catastrophe dès les premières pages. Par contre, pour être honnête, au vu de la quatrième de couverture, je m’attendais à une jeune femme beaucoup plus combattive et revancharde. J’ai été assez surprise de la voir plus « grande gueule » qu’active et réactive. Il faut près de la moitié du roman pour qu’enfin Marie se décide à bouger, tant à l’égard de son ex que dans sa vie professionnelle. Elle menace, elle crie sa soif de vengeance, mais au final, elle se laissait surtout piétiner. Je pense cependant que ce point m’aurait moins gênée si je n’avais pas lu le synopsis avant d’entamer le livre.

Cette lecture reste malgré tout sacrément désopilante et pittoresque ! À défaut de toujours se bouger, Marie a tout un monde dans sa tête. Elle se fait quinze films à la minute, n’hésite jamais à s’auto-réprimander et son intarissable sens de la répartie démontre sa capacité à rebondir, même dans les situations les plus humiliantes. (Marie serait un parfait exemple pour le dicton : Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade.) Et l’humiliation ne manque pas quand elle découvre que l’homme avec qui elle partageait sa vie depuis toujours la trompait et que loin de s’en repentir, le gars tourne la situation à son avantage. Ajoutez à cela une situation de plus en plus tendue avec son patron au boulot, et les autres employés bien décidés à faire de la discrète Marie leur cheval de bataille, et la voilà assurément dans de beaux draps !

Ce qui fait aussi la force de Gilles Legardinier, ce sont ses personnages. Des gens comme on en rencontre tous au quotidien dans nos vies. Des meilleures amies un peu barrées, des compagnons de galère, des charmeurs, des timides, des goujats, des hypocrites, des tourne-vestes,… et ce concierge à qui il ne vaut mieux pas se frotter mais qui est pourtant tellement attachant ! À travers les vies de famille de sa sœur et de certains de ses collègues, Marie va réaliser à quel point elle s’était fourvoyée sur son couple. Vient alors le terrible sentiment d’avoir perdu son temps et gâché sa vie… Alors, puisqu’elle semble avoir déjà tout perdu, elle décide de rentrer dans le tas. Mais elle n’en a malheureusement pas fini avec les faux-pas, les plans foireux, les quiproquos, les fantasmes et les grands moments de solitude où tout individu normalement constitué rêverait de s’enterrer à ses côtés ! Et on a beau se dire qu’à sa place, on fulminerait si quelqu’un riait de nos mêmes malheurs, on ne peut que masquer tout cela derrière quelques pouffements aussi maladroits que la vie amoureuse de l’héroïne.

J’étais parfois assez agacée de voir Marie oublier si vite sa quête d’indépendance. Si on grossissait le trait, elle pourrait passer pour une véritable girouette au cœur d’artichaut : « Les mecs, c’est fini, plus jamais ! *tourne la tête* Oh une ouverture possible avec Machin ou Bidule ? Vite je prends !! ». Ses belles résolutions pour un nouveau départ dans la vie ont fondu comme neige au soleil, mais il serait hypocrite de ma part de le lui reprocher. Comme tout un chacun, mes résolutions du nouvel an ne durent franchement pas plus longtemps ! Gilles Legardinier démontre à nouveau tout son savoir-faire, son humour et sa grandeur d’âme quand il revient sur le sujet dans les remerciements. Vous en connaissez beaucoup, vous, des auteurs qui vous donnent envie de savourer chaque mot de cette section qu’on ne fait au mieux que survoler le reste du temps ? Le pire, c’est que même là, il parvient à m’émouvoir et me faire rire !

Pas de doute, Gilles Legardinier est un infirmier de l’âme et c’est bien pour ça que j’ai enfin achevé ma quête d’acquisition de « Demain j’arrête » et « Complètement cramé » en grand format, pour un effet kiss cool optimum 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Ça peut pas rater ! de Gilles Legardinier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s