[BD] Les Filles au Chocolat : Coeur Cerise

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Les Filles au Chocolat, Tome 1
Titre : Cœur Cerise
Œuvre originale : Cathy CASSIDY
Dessin : Raymond SÉBASTIEN, Anna MERLI
Date de Parution : 12 Novembre 2014
Éditeur : Jungle
Nombre de Pages : 48
Prix : 10,45 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Cherry et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre enfants. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais à peine arrivée, elle va craquer bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles sœurs et le charme irrésistible de Shay…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Les adaptations cinématographiques constituent déjà un sacré défi. Choisir les bons acteurs, les scènes-clés et tout le toutim, tout en compressant la richesse d’un roman sur généralement moins de deux heures. Ici, la tâche est encore plus ardue. Le roman fait près de 300 pages, tandis que la bande-dessinée présente le format habituel de la petite cinquantaine. Pas évident du tout !

Dans cette première BD, on retrouve l’ambiance familiale et chaleureuse de la saga de Cathy Cassidy. Le character-design m’a plutôt surprise dans le bon sens. Il reflète bien le souvenir que j’avais des différents personnages, même si Cherry semble physiquement avoir davantage seize ans que treize. Globalement, les enfants font plus vieux que leur âge et les adultes – comme Paddy et Charlotte – plus jeunes. (Instant maniaque : pourquoi Honey est-elle la seule à changer de vêtements au cours de l’été ?) Les décors sont soignés ; l’été est à l’honneur malgré le climat britannique. Les couleurs très marquées renforcent le côté vivant et acidulé de l’histoire.

L’intrigue est très fidèle au roman : elle commence et se termine aux mêmes endroits, et les plus grands événements sont tous évoqués. Comme je le disais en début de chronique, il est difficile de résumer un tome complet en 48 pages. Ceux qui connaissent le roman auront peut-être l’impression que tout s’enchaîne un peu vite. Je l’ai moi même ressenti pour l’épisode du marathon culinaire ou lors de la crise de panique de Cherry. Comme ses mensonges / affabulations sont tout de même grandement occultés, il n’est pas forcément très aisé de comprendre pourquoi sa réaction se fait si vive.

Mention spéciale pour Rex, dont la présence importante aux côtés de Cherry apporte cette petite touche humoristique qui m’avait tant plu dans le roman. Comme le dit Honey, quelle idée de donner le nom d’un chien à un poisson rouge !

Malgré ces quelques petites remarques, cette première adaptation se révèle d’un très bon niveau et je ne manquerai pas de lire la suite lorsqu’elle paraîtra. En attendant, je dépoussière une bonne fois pour toutes le reste de la saga dans ma Pile à Lire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s