[Extrait] Kléber

kleber

Depuis tout gosse, mon pas ralentit chaque fois que je passe devant le monument aux morts de mon village. Des noms cités par le maire trois fois par an, avant cette interminable minute de silence pendant laquelle les enfants regardent les oiseaux passer dans le ciel parce que le silence, c’est insupportable ; enfin rompu par la Marseillaise entonnée sur un accordéon ou une trompette.

La même émotion m’a étreint un jour de septembre 1996 devant la stèle d’Aumont-Aubrac en Lozère, ce si joli petit village avec son église coquette, ses maisons aux toits d’ardoises recroquevillées autour…

Et son interminable liste des cadavres inscrits dans la roche : frères, cousins, amis, tués dans un lointain lieu-dit au nom étrange, disparus à jamais parfois, comme si la douleur du deuil n’était pas un assez lourd fardeau.

Roche blanche à Loudun, pierre écrasée de soleil à Saint-Raphaël, stèle grise et austère à Chaource… plus de trente mille monuments en tout, plantés dans la terre de France comme autant de poignards dans le dos de la raison.

Et ces syllabes qui écorchent mes lèvres lorsque je prononce chaque prénom : Firmin, Jean-Baptiste, Irénée, Vital, Gervais, Prosper, Célestin… des prénoms qui peuvent nous sembler désuets, un tantinet ridicules parfois, ceux d’une génération sacrifiée. Le courage manque pour les lire tous, l’un après l’autre, parce qu’ils sont trop nombreux et que ce simple exercice dépasse l’entendement.

Le dernier monument aux morts que j’ai croisé était noyé dans les embruns d’une triste journée de novembre. C’était à La Teste-de-Buch, la ville du capitaine Kléber Dupuy, le sauveur méconnu de Verdun, cette terrible bataille qui aura largement contribué à allonger la liste des morts sur la roche de bien des communes de France.

Kléber — Henri COURTADE — paru chez Lucane en octobre 2013
Pages : 23-24 sur 117

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s