Kléber, de Henri Courtade

kleber⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

● Titre : Kléber
Auteur : Henri COURTADE
Date de Parution : 16 Octobre 2013
Éditeur : Lucane
Nombre de Pages : 117
Prix : 12,80 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Kléber Dupuy a 24 ans lorsqu’il est envoyé à Verdun. Les Allemands sont près de l’emporter, pour tous, la bataille est déjà perdue. Tous, sauf Kléber. Il désobéit aux ordres et prend une incroyable décision.
L’histoire vraie d’un instituteur du Bassin d’Arcachon qui devint l’un des plus grands héros de la Première Guerre mondiale.

4-5⌧ CHRONIQUE ⌧

J’avais rencontré Henri Courtade par deux fois en 2012 à Pau et ai eu la surprise de le retrouver en décembre dernier lors des Livres en Citadelle de Blaye. Toujours aussi amical et sympathique, il m’a parlé de l’évolution des ventes de ses romans et surtout, de ce dernier titre dont j’ignorais encore l’existence : Kléber. Il m’a raconté avec une lueur passionnée dans le regard l’origine de ce roman, court mais intense. La magie d’internet a permis de le mettre en contact avec un descendant de ce héros de guerre méconnu. Un homme qui, malgré des statistiques aussi improbables que le désespoir était kleberécrasant, a réussi à renverser le cours de la première Guerre Mondiale à Verdun. Comme tant d’autres, j’ignorais malheureusement tout de cet exploit et avais hâte de combler cette lacune.

Les premières pages nous plongent dans l’horreur de la guerre et des bombardements allemands dans les tranchées aux abords de Verdun. Henri Courtade retranscrit parfaitement l’incompréhension et l’angoisse qui tordent le ventre, les odeurs insoutenables, la peur même de respirer à cause de l’utilisation des premiers gaz de combat. Et la mort, partout. Dans un nouveau chapitre, il aborde les raisons l’ayant poussé à écrire ce roman et nous relate les origines de Kléber Dupuy avant de revenir sur le cours de la première Guerre Mondiale à partir de notes trouvées de-ci de-là. Avec cette biographie romancée, Henri Courtade rend un formidable hommage à un homme d’exception. On sent le respect inébranlable qui l’habite et le pousse à faire sortir Kléber de l’ombre bien que ce dernier nous ait quittés. Et en refermant ce livre, on ne peut que le rejoindre dans son combat…

D’une plume soignée, avec des mots d’esprit, des parallèles amusants sans être déplacés, et des métaphores justes et émouvantes, l’auteur dresse un portrait sans concession de la vie des poilus en première ligne comme dans les tranchées. Le récit est d’autant plus poignant qu’il est vrai et continue de marquer notre Histoire un siècle plus tard. On ne peut pas se consoler, se dire que ce n’est que pure invention, que jamais on en arriverait là… Car les soldats tombent comme des mouches et désobéir aux ordres revient à se faire tirer une balle entre les deux yeux par son propre camp. Et pourtant, Kléber n’en démord pas. Il déploie un courage infini et un dévouement total envers ses hommes. La situation paraissait désespérée pour les français, mais comme dans les plus formidables contes et légendes, Kléber Dupuy nous prouve avec humilité qu’un seul homme peut faire la différence entre victoire et défaite.

Je n’en dis pas plus sur les détails et le génie tactique de Kléber pour vous laisser toute la fraîcheur de la découverte, mais c’est assurément un livre à mettre entre toutes les mains. Parfois, la réalité dépasse la fiction… C’est une lecture douloureuse mais nécessaire, car nous avons à jamais un devoir de mémoire envers ces hommes qui – de par leur sacrifice – ont dessiné la vie et le monde tels que nous les connaissons aujourd’hui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s