Hopeless, Tome 1 — Colleen Hoover

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Hopeless, Tome 1
● Titre : Hopeless
Auteur : Colleen HOOVER
Date de Parution : 02 Octobre 2014
Éditeur : Fleuve Éditions – Territoires
Nombre de Pages : 507
Prix : 18,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Depuis qu’elle est toute petite, Sky, dix-sept ans, ne ressent aucune émotion pour personne. Elle vit avec sa mère adoptive, sans aucun souvenir de ses parents biologiques, et si elle sait que les garçons la trouvent jolie, leurs attentions la laissent de marbre.
Tout cela change lorsque, après des années de scolarisation à domicile, elle intègre le lycée et y croise Holder, le bad boy par excellence. Non seulement il semble l’épier, la suivre, mais il sait beaucoup de choses sur elle. Et le moindre regard de sa part la plonge dans un trouble profond…
Déstabilisée par des sentiments qu’elle ne connaissait pas, Sky découvre rapidement que Holder n’est pas celui que tout le monde croit, et qu’il détient la clé de son passé.
Mais pourquoi Sky ne se souvient-elle toujours de rien ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Ce roman s’ouvre sur un épisode de pure souffrance psychologique. Sky, l’héroïne, est en plein pétage de câble, heureusement protégée d’elle-même par Holder, un garçon de son âge. Colleen Hoover nous renvoie alors deux mois en arrière (ô frustration extrême) et l’on découvre une Sky à l’opposé de celle du premier chapitre. La jeune fille n’a jamais rien ressenti pour les garçons avec lesquels elle sort, et bien que sa mère adoptive Karen lui fait mener une vie d’ascète (alimentation bio, pas de téléphone ni d’internet, scolarisation à domicile), elle semble heureuse et épanouie. Ses échanges avec Six, sa voisine d’à côté et meilleure amie, sont franchement hilarants. Les deux jeunes filles s’entendent à merveille et ont parfaitement accepté leurs bizarreries respectives, donnant lieu à une amitié unique et à des dialogues aussi jouissifs que ceux que Sky entretiendra quelques semaines plus tard avec Breckin lorsqu’elle convaincra enfin sa mère de la laisser faire sa terminale au lycée du coin.

Sky rencontre également Dean Holder, figure emblématique du beau gosse rebelle, voire même dangereux. Mais pour la première fois de sa vie, un garçon éveille des sensations en Sky. J’ai été amusée du parallèle que l’on pourrait dresser entre le début de ce roman et de « Tes mots sur mes lèvres » : un couple improbable, avec un sage mature et responsable d’un côté, et un rebelle torturé de l’autre, avec le footing comme dénominateur commun. Les taquineries et les SMS qu’ils échangent viennent encourager leur rapprochement, mais leur manque de communication sur les sujets importants mettra régulièrement à mal leurs progrès. Colleen Hoover nous livre une histoire à la « je t’aime, moi non plus » — prenante mais d’un rythme assez calme. Surtout que l’on n’a qu’une hâte : retourner à ce fameux soir où tout a basculé !

Quand enfin on revient au jour J, le roman prend pleinement son envol et la cadence se fait infernale. Les révélations s’enchaînent et l’on souffre constamment aux côtés des deux jeunes amoureux. On ne peut rester insensible quand Sky et Holder dévoilent les blessures de leur passé, et rien que pour ça, j’aurais vraiment aimé refermer ce livre sur un coup de cœur. Mais ça n’a pas été le cas, à cause du sujet traité qui m’a mis profondément mal à l’aise, tout comme le geste d’un personnage secondaire qui me paraît illogique, peu importe la façon dont je retourne le problème dans ma tête.

Pour en savoir plus, surligner le passage entre les deux barres étoilées
– ATTENTION – Risque de spoilers !

**********

Lors de la confrontation entre Sky et son père biologique, je vois les choses sous deux angles possibles : soit ce dernier regrettait sincèrement ses actes et dans ce cas, je refuse de croire qu’il ne pouvait pas attendre dix minutes qu’elle soit repartie avant de faire ce qu’il a fait / soit il jouait la comédie et voulait la blesser encore davantage, mais pourquoi alors ne pas s’en être pris directement à elle et/ou à Holder ?
Je profite de cette balise pour signaler que les lecteurs intéressés par l’une des thématiques de ce roman devraient apprécier la série télévisée « Finding Carter » .

**********

Dans le dernier tiers, l’intrigue de Hopeless est partagée entre drames et moments d’intimité. On passe sans cesse d’un extrême à l’autre et même si Colleen Hoover gère parfaitement ses transitions, je ne m’attendais à ce que la romance prenne autant le pas sur les autres enjeux à ce moment précis.

Malgré ces petits chipotages, ce livre justifie clairement le succès que l’auteur remporte depuis quelques mois sur la blogosphère, à travers plusieurs de ses titres. Celui de Hopeless n’est d’ailleurs pas aussi anodin qu’il n’y paraît de prime abord et sa pleine signification est bouleversante. L’histoire pourrait s’arrêter là tant la conclusion arrive à propos, mais il s’agit bel et bien d’un premier tome et je suis curieuse de voir comment Colleen Hoover compte rebondir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s