[Extrait] Hopeless

Une des choses que j’adore dans les romans, c’est le fait de pouvoir définir et condenser certains pans de la vie d’un personnage. Ça me fascine parce que dans la réalité, c’est impossible. On ne peut pas se contenter de clore un chapitre et de sauter les étapes qu’on n’a pas envie de vivre pour rouvrir le livre plus loin, à un passage plus adapté à notre état d’esprit. L’existence ne peut se diviser en chapitres… seulement en minutes. Les événements de la vie s’entassent les uns à la suite des autres, minute par minute, sans aucun intervalle ni page vierge ni saut de page car quoi qu’il arrive, la Terre continue de tourner, les pages de s’écrire et les vérités d’éclater, que ça nous plaise ou non, et la vie ne nous accorde pas le moindre répit pour qu’on reprenne notre putain de souffle.

Hopeless, Tome 1 — Colleen HOOVER — paru chez Fleuve Éditions – Territoires en octobre 2014
Page : 331 sur 507

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s