Inhuman, Tome 1 — Kat Falls

inhuman 1⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Inhuman [TOME 1]
Auteur : Kat FALLS
Date de Parution : 04 Février 2015
Éditeur : Milan
Nombre de Pages : 447
Prix : 16,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Un mur. Il suffit d’un mur pour couper le monde en deux. D’un côté, la zone saine, civilisée. Le monde de Lane. De l’autre, la zone sauvage, contaminée, dans laquelle les hommes se transforment en bêtes sauvages. Passer de l’un à l’autre est illégal. Dangereux. Fou. Pourtant, Lane va devoir franchir le mur. Pour sauver son père, elle n’a pas le choix.
Pour qu’il revienne, elle doit partir.

5+++⌧ CHRONIQUE ⌧

Dans Inhuman, l’Homme a une fois de plus joué les savants fous et a fini par perdre le contrôle d’un dangereux virus. Le scénario a déjà été maintes fois exploité, mais quand il est bien géré, j’en redemande. Des années après la pandémie, la panique et les exodes massifs, les États-Unis sont divisés en deux. À l’ouest, la zone protégée où l’on traque le moindre risque de contamination et limite au maximum les contacts physiques. À l’est, la zone sacrifiée redevenue sauvage, où quelques humains tentent de survivre face au virus qui ne cesse de muter. Entre les deux, un Mur titanesque et des gardes impitoyables, bien décidés à sauvegarder ce qu’il reste du pays, peu importe le prix à payer.

Delaney est née et a grandi à l’ouest. Elle n’a pas toujours eu la vie facile, mais elle n’a jamais manqué de rien. Chaque soir, entre deux voyages d’affaire, son père lui contait des histoires imaginaires situées par-delà le Mur. Mais cette fois, il ne rentre pas à la maison et le gouvernement met littéralement Lane au pied du mur : si elle veut retrouver sa vie d’avant, elle va devoir s’aventurer à l’est et accomplir une mission pour un dirigeant haut-placé.

Mes oreilles frétillent dès que j’entends parler de demi-humains dans les mangas et les jeux-vidéo. Kat Falls reprend ici le concept à sa propre sauce et semble avoir pensé à tout. Ses explications sur le virus, la gestion de la crise et ses conséquences, la nature reprenant le dessus d’un côté, la paranoïa grandissant de l’autre, les relations hommes-mutants-animaux, tout est peaufiné et s’emboîte à merveille. J’ai traqué une faille sans jamais la trouver. L’auteur développe chaque idée autant que possible, on y croit et l’immersion dans son univers est totale. Je n’arrivais pas à poser le livre tant chaque chapitre était prenant et me donnait envie d’attaquer le suivant. Il n’y a pas de temps morts dans l’intrigue et Kat Falls joue parfois avec nos nerfs. Les créatures qu’elle nous présente m’ont autant fascinée que rebutée, et l’ensemble démontre à quel point son imagination est fertile.

Les personnages sont complexes et attachants. Lane a un petit côté « princesse privilégiée, ayant grandi dans sa tour d’ivoire », mais elle va se battre pour s’adapter et sauver son père au lieu de pleurnicher et attendre que quelqu’un fasse tout le boulot à sa place. Elle évolue beaucoup dans ce premier tome et on parcourt à ses côtés un monde aussi ravagé que sa population. Dans son périple, elle rencontrera de nombreuses personnes, dont deux garçons. Avant de vous enfuir à la mention d’un triangle amoureux, laissez-moi vous rassurer sur celui-ci. Si Rafe et Everson jouent en effet à « qui sera le plus mâle des deux », la romance ne va franchement pas beaucoup plus loin. Rafe a grandi dans la Zone sauvage et pour survivre dans cet univers post-apocalyptique, il a choisi d’occulter tous ses sentiments. Il suit la loi de la jungle : tue ou sois tué, ce qui lui vaut d’ailleurs de nombreuses altercations avec Lane qu’il considère comme trop faible et généreuse pour avoir la moindre chance de s’en sortir. Everson est un soldat mais fait pourtant office de gentil garçon. Il est attentionné, bienveillant, et veut sincèrement aider Lane dans sa quête. Une quête qui les mènera encore plus loin qu’ils ne l’avaient anticipé. Pour le meilleur… et pour le pire !

Ce premier tome est un véritable coup de cœur. En le refermant, j’ai senti mon esprit se tordre de frustration de ne pas avoir la suite sous la main, alors même que l’histoire ne se termine pas sur un cliffhanger. Je n’en admire que plus encore Kat Falls ! Ce roman s’est révélé prenant de bout en bout, j’ai adhéré à chacun de ses aspects. Le monde présenté est d’une richesse inouïe et l’auteur consciencieuse dans sa démarche. On parvient à discerner le fil rouge de sa saga au milieu d’autres intrigues parsemées de multiples rebondissements, sans que cela ne devienne confus ou brouillon. On sent que Kat Falls a encore beaucoup de choses à nous raconter et je sais déjà que quand la suite sera écrite et parue, elle grillera tous ses petits camarades dans la file d’attente de ma Pile À Lire !

Publicités

Une réflexion sur “Inhuman, Tome 1 — Kat Falls

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s