Fate/Zero, Tome 2

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
フェイト / ゼロ

Titre  : Fate/Zero – Tome 2
Dessinateur : SHINJIRÔ
Scénaristes : Gen UROBUCHI  / Type-Moon
Date de Parution : 24 Avril 2014
Éditeur : Ototo
Nombre de Pages : 160
Prix : 7,99 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

La quatrième Guerre sainte avec pour enjeu le Saint Graal, coupe sacrée permettant à son possesseur de réaliser n’importe lequel de ses vœux, vient de débuter. Sous les yeux des autres Maîtres et Servants, Saber, accompagnée de son Maître provisoire Irisviel, affronte Lancer, un esprit héroïque à la puissance redoutable, lorsque le Maître de ce dernier l’autorise à faire usage de son Noble Phantasme…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Cette suite est entièrement consacrée à la bataille entre Lancer et Saber, amorcée à la fin du tome précédent. Dans les manœuvres les plus intenses, les mouvements des deux esprits héroïques manquent encore de fluidité. On voit le décor voler, les coups partir ; si le début et la fin d’une action sont évidents, l’entre-deux l’est un peu moins. Malgré ce petit bémol, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer, et le conflit s’étale pourtant sur 160 pages !

Les auteurs introduisent en parallèle bon nombre d’éléments qui se révéleront sans doute décisifs par la suite. On en apprend ainsi davantage sur les techniques de chacun. Il y a les têtes brûlées et les prudents, les courageux et les lâches, les nobles et les fourbes. On commence doucement à pouvoir catégoriser (de façon encore grossière) les différents opposants et à distinguer d’éventuelles alliances à venir. Mais des conflits d’intérêt émergent déjà entre Maîtres et Servants et j’ai hâte d’en découvrir plus sur ce point. Comme je l’avais mentionné dans ma chronique du premier tome, je me demande ce que les Servants tirent réellement d’une telle alliance. Ils ne sont pour le moment que de simples pions, soumis aux quatre volontés des mages qui les commandent. Je trouve cela très déshumanisant et humiliant, en total désaccord avec ce qu’ils ont été de leur vivant.

Rider vient à nouveau alléger l’ambiance avec ses grands sabots, et c’est un personnage qui me plaît de plus en plus car il y a davantage en lui que son côté bourrin et conquérant. Son assurance crasse le rend finalement assez attachant. Quant à Saber, elle a beau être présentée comme le meilleur atout de la guerre en cours, elle n’en est pas pour autant invulnérable et ses erreurs de jugement pourraient bien lui coûter cher… Moi qui ai horreur des héros tout puissants ou du manichéisme trop poussé, je suis enchantée ! Urobuchi et Shinjirô prennent le temps de tisser une toile complexe autour de chaque personnage et malgré cela, cela bouge de tous les côtés. Un seul mot de leur part et une petite partie du mystère entourant Irisviel se lève pour mieux piquer la curiosité. Bref, un question résolue en apporte dix autres… j’adore ! Les mangakas en profitent pour mieux esquisser sa relation avec Kiritsugu, ainsi que leur tactique commune dans la guerre du Saint Graal. Le tueur de mages reste quant à lui assez en retrait dans ce volume et la stratégie ébauchée ici permet de mieux comprendre d’où lui vient ce sobriquet.

En conclusion, même si ce deuxième tome est monopolisé par un seul combat, l’intrigue fascine et nous familiarise avec chaque personnage sans laisser le moindre temps mort. Fate/Zero semble bien parti pour me plaire à long terme, alors que je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant la série.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s