Double Je, Tome 1 — Reiko Momochi

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
いのち

Titre français : Double Je – Tome 1/5
● Rōmaji : Inochi
Auteur : Reiko MOMOCHI
Date de Parution : 26 Mars 2015
Éditeur : Akata
Nombre de Pages : 173
Prix : 6,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Nobara et Kotori sont des sœurs jumelles que tout oppose. La première est plutôt espiègle, la seconde une fille sage. Mais deux terribles drames vont venir bouleverser leurs vies… Surtout de l’une d’entre elle !

Comment faire face à la mort d’un être cher ? Au manque d’amour ? À l’injustice et à la culpabilité ? Faut-il renoncer à son propre bonheur pour se construire un avenir dans une société trop cruelle ? La route sera longue, torturée et tumultueuse, mais au bout du chemin demeure un espoir : celui du pardon… et surtout d’une vie meilleure.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Nobara et Kotori se ressemblent comme deux gouttes d’eau, mais comme dans bon nombre d’ouvrages abordant le thème de la gémellité, ces points communs se limitent à l’apparence. Côté caractère, Nobara est vive, extravertie et un brin insolente, tandis que Kotori joue les petites filles sages et sans histoires, collectionne les bonnes notes à l’école et s’attire l’approbation de tous. Leurs parents s’aiment comme au premier jour et sont d’une complicité on ne peut plus attendrissante. Pourtant, un jour de vacances, l’entêtement de Nobara va lui faire commettre une maladresse qui aura des lourdes conséquences pour chacun d’entre eux… des conséquences irréversibles et particulièrement destructrices. Suite à cet incident, on retrouve les protagonistes quelques années plus tard. La situation est toujours tendue, mais elle paraît moins désespérée. Pourtant, le malheur va à nouveau frapper leur famille…

Je n’en dis pas plus sur l’intrigue car cela risquerait de gâcher tout le plaisir de la découverte. Ce shojo est d’une ampleur dramatique incroyable et si l’on pressent les détails qui risquent de tout faire basculer, on ne sait jamais exactement où, quand, comment. Cela contribue grandement à faire monter la tension pendant la lecture. On espère se tromper, on essaie d’imaginer le dérapage le moins grave ou mille façons de le contourner. On tourne les pages avec ce terrible poids sur le cœur et l’appréhension de lire ce qu’il en est vraiment. Reiko Momochi provoque une myriade de réactions et de sentiments à travers cette histoire. Certains personnages sont dévorés par le chagrin et la rancœur, d’autres par les remords et la culpabilité. Et il en reste encore quelques-uns, pris entre les deux feux, qui font tout pour reconstruire la famille qu’ils formaient jadis, quitte à s’y brûler les ailes à leur tour.

Avec Daisy, Lycéennes à Fukushima, Reiko Momochi avait déjà frappé fort. Avec Double Je, elle relève la barre d’un cran supplémentaire. Ce premier tome est d’une rare intensité. Les larmes me sont souvent montées aux yeux en m’imaginant à la place de tout un chacun. La psychologie des personnages est peaufinée à l’extrême et d’une justesse époustouflante. La mangaka semble avoir retourné le problème sous tous les angles et l’on comprend parfaitement que de tels drames présentent autant de facettes qu’il y a de proches impliqués. L’intrigue dégage un profond sentiment d’abnégation, d’injustice et de fatalité, et l’on ne peut que frémir et s’inquiéter face au long chemin parsemé d’embûches attendant encore les membres de cette famille, avant qu’ils ne trouvent leur rédemption et ne renouent avec la vie avec un grand V.

 Un drame social, familial et psychologique qui ébranlera plus d’un lecteur 

Publicités

2 réflexions sur “Double Je, Tome 1 — Reiko Momochi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s