The Heroic Legend of Arslân, T1 — Hiromu Arakawa

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
アルスラーン戦記

Titre : The Heroic Legend of Arslân – Tome 1
● Rōmaji : Arusurān Senki
Auteur : Hiromu ARAKAWA
Œuvre originale : Yoshiki TANAKA
Date de Parution : 15 Mai 2015
Éditeur : Kurokawa
Nombre de Pages : 198
Prix : 7,65 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

À la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

⌧ CHRONIQUE ⌧

C’est avec grand plaisir que je retrouve Hiromu Arakawa, la maman de Fullmetal Alchemist. Graphiquement parlant, on retrouve bien sa patte et certains personnages d’Arslân nous en rappellent d’autres dans le reste de sa bibliographie. Son crayonné a cependant gagné en finesse. Le découpage est dynamique et efficace, et les visages des protagonistes très expressifs. Il suffit d’un coup d’œil pour deviner que le roi Andragoras est un homme dur et intransigeant, que sa femme semble s’être détachée de tout, et qu’entre ces deux caps d’indifférence, navigue leur fils Arslân, un gamin délicat, naïf et avide de plaire. Surprotégé de par ses origines, il ignore tout des choses de ce monde.

Un monde d’ambiance fantasy médiévale, fortement inspiré de la Perse antique comme nous l’apprend l’interview en fin de tome. Le début nous dépeint le riche royaume de Parse, à la puissance inégalée. En nous présentant ainsi la capitale par temps de paix, Hiromu Arakawa nous fournit un point de référence pour mieux saisir l’ampleur de la future débâcle. Arslân a onze ans lorsqu’il fait la rencontre d’un prisonnier qui va venir ébranler ses certitudes. Le royaume de Parse repose sur l’esclavage et y ayant grandi, le garçon a du mal à comprendre comment un homme peut préférer la liberté à un ventre toujours plein et un toit au-dessus de sa tête. Comme on le lui a appris, il est convaincu d’être du côté des gentils de l’histoire et il voit les tentatives d’invasion de certains pays voisins comme l’acte de barbares sans foi ni loi et de religieux fanatiques.

Après cette introduction savamment mise en scène, trois ans passent et nous retrouvons Arslân sur le chemin de la plaine d’Atropathènes. Malgré son écrasante défaite des années plus tôt, l’ennemi revient à la charge et le prince sera directement confronté aux atrocités de la guerre. La mangaka n’y va pas avec le dos de la cuillère pour retranscrire la violence de la bataille. La tension n’a cessé de monter tandis que je tournais les pages ; je craignais le pire à chaque fois. De nouveaux personnages font leur apparition dans les deux camps, et Daryûn est de loin le plus charismatique. Fier et capable, il est assez intègre pour s’opposer aux dirigeants quand il estime que leurs ordres vont à l’encontre de ses convictions. Cela lui joue évidemment bien des tours, mais il apporte cette énergie et cette présence que l’on ne retrouve pas encore en Arslân, qui reste mou et attend qu’on lui dise quoi faire.

L’ensemble est en tout cas très prenant et prometteur ! Il s’agit de l’adaptation d’une série de romans écrits par Yoshiki Tanaka (que l’on retrouve également dans l’interview, mais que je ne connaissais malheureusement pas). J’ai hâte de voir où tout cela va nous mener, tant au sujet de la personnalité du prince qu’au devenir du royaume.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s