Sword Art Online : Progressive, Tome 2

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
ソードアート・オンライン プログレッシブ

Titre : Sword Art Online : Progressive, Tome 2
● Rōmaji : Sōdo Āto Onrain Puroguresshibu
Dessin : Kiseki HIMURA / abec
Scénario : Reki KAWAHARA
Date de Parution : 24 Septembre 2015
Éditeur : Ototo
Nombre de Pages : 177
Prix : 6,99 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Asuna Yûki se retrouve prisonnière avec dix mille autres joueurs dans la forteresse d’Aincrad, au cœur du monde virtuel de Sword Art Online. C’est alors qu’elle rencontre un mystérieux garçon qui va lui expliquer les bases de survie dans un univers où le mot game over est synonyme de mort…
Le combat contre le boss du premier niveau atteint son paroxysme. Kirito et Asuna vont-ils parvenir à atteindre le niveau 2 vivants ?!

⌧ CHRONIQUE ⌧

Même si le manque d’informations dans le premier tome ne le destinait pas forcément aux non-initiés, j’en avais apprécié la lecture. Cette suite précise un peu plus le contexte, on voit clairement ce qu’il advient d’un joueur confronté à un game over dans l’Aincrad. C’est d’ailleurs la première fois qu’Asuna assiste à ce genre de drames, elle qui jusqu’ici s’était réfugiée dans les zones résidentielles exemptées de tout danger. Le combat contre le boss du premier niveau fait toujours rage. Le Kobold et ses sentinelles semblent invincibles et une seule peur hante tous les cœurs : qu’il déclenche à nouveau son attaque spéciale. Celle-là même qui a coûté la vie au chef de guilde Diavel. Cette place brusquement devenue vacante déstabilise énormément le groupe ; l’organisation générale et la coordination des différentes équipes volent en éclat et le risque de perdre un autre compagnon se fait plus fort que jamais.

Face à de telles tensions, les mangakas collaborant sur cette adaptation ont su trouver le ton juste et nous montrent l’être humain dans ce qu’il a de plus beau comme de plus honteux. Kirito a beau tout faire pour protéger les autres, quitte à encaisser de mauvais coups à leur place, certains s’acharnent à le considérer comme un beater, mot-valise désignant beta testeurs et tricheurs. Une fois le danger écarté, beaucoup retournent leur veste avec une facilité et une mauvaise foi désarmantes et l’on voit le pauvre Kirito se refermer comme une huître, tandis que d’autres joueurs révisent leur jugement plus ou moins ouvertement. SAO Progressive nous offre un panel représentatif du genre humain et une diversité de réactions donnant corps à l’univers, et nous prouve que même s’il faut de tout pour faire un monde, les mouvements de foule n’ont pas toujours que du bon à offrir…

Ce second tome fait la part belle aux relations de Kirito avec tout un chacun et nous montre progressivement comment ce dernier n’a eu d’autre choix que de s’isoler des autres. Heureusement, des joueurs comme Agil sont là pour servir de médiateurs et l’empêcher de sombrer dans l’incompréhension et la rancœur. Et bien sûr, il y a Asuna qui prend de plus en plus d’assurance lors des combats et qui se donne comme nouvel objectif de réhabiliter son coéquipier, envers et contre tout. C’est un peu un jeu du chat et de la souris qui s’engage entre eux. Maintenant que la souris se sent assez en confiance pour s’épanouir en première ligne, elle vient taquiner le chat bougon pour l’appâter vers le reste du groupe. Dans ces épisodes, l’humour est omniprésent et la toute dernière onomatopée m’a fait éclater de rire ! Le duo se révèle déjà très attachant ; on se demande simplement ce qui va bien pouvoir se passer par la suite pour qu’ils mettent autant de temps à se trouver l’un l’autre, comme ils le feront plus tard dans la light novel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s