[TAG] À la découverte de soi et de son monde livresque

tagsÉmilie m’a taguée sur son blog « Les lectures d’une vie » il y a près de 8 mois de cela. Elle aurait presque eu le temps d’être une deuxième fois maman avant que je ne m’y colle ! Je promets toujours de faire les tags sur lesquels on me choisit en précisant je ne sais pas où, je ne sais pas quand, mais je le ferai ! En voici la preuve 😛

Le principe de celui-ci est simple. Il s’agit de répondre aux mêmes questions que la personne qui vous a tagué et d’en ajouter une (sans y répondre) avant de faire tourner.

1 ◈ Plutôt corne ou marque-page ?

J’ai beau me dire que ce n’est qu’un livre, c’est-à-dire un bien remplaçable, je connais aussi la valeur des choses et je respecte bien trop ce qu’un livre peut symboliser pour le dégrader volontairement. J’aimerais parfois être une de ces personnes capables de se détacher assez de tout ça pour corner une page, surligner des passages, annoter les marges, en bref : faire vivre le livre, se l’approprier,… mais pour le moment je n’arrive pas à m’y résoudre… Un jour peut-être ? En attendant, c’est marque-page à volonté et si je n’en ai pas sous la main, un ticket de bus, une enveloppe déchirée à la hâte, un petit carton de rendez-vous chez le vétérinaire… n’importe quel bout de papier fait l’affaire en attendant de trouver plus présentable.

2 ◈ As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

Oui et c’est même assez régulier, surtout depuis que j’ai ouvert ce blog. Je suis tellement curieuse, ma wishlist est intarissable ! Il y a toujours de quoi faire de ce côté-là ! J’aimerais pouvoir rendre la pareille aux copinautes qui m’en envoient spontanément pour me montrer que je ne suis pas seule ou m’encourager à poursuivre mes efforts dans la vie de tous les jours, mais ce n’est pas possible pour le moment. Mais un jour, je vous aurai ! v » »v D’ici là, b’zou b’zou à vous ♥

3 ◈ Lis-tu dans ton bain ?

Je suis plutôt douche. Ça va bientôt faire deux ans que j’ai emménagé dans cet appartement et je n’ai pris qu’un seul bain. Ça veut tout dire ^^ » Quant à y lire, ouhlaaa il ne vaut mieux pas… J’ai un potentiel Miss Catastrophe non négligeable, je ne prendrai pas le risque de noyer un innocent !

4 ◈ As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

J’en avais écrit trois-quatre au cours de l’adolescence et à la fac. Ils sont malheureusement restés dans un carton quand j’ai quitté le Québec pour revenir en France. Quand on se dépêche, on laisse souvent quelque chose d’irremplaçable derrière soi. Ça m’a longtemps torturée plus que de raison, mais j’ai repris du poil de la bête. Il y a un an, j’ai uploadé une nouvelle steampunk/fantasy sur les plateformes habituelles, mise à disposition gratuitement pour tâter un peu le terrain [plus d’infos en cliquant ici]. Voir si j’ai réellement le potentiel d’aller plus loin ou s’il vaut mieux me contenter de garder mes scribouillages pour moi-même. Les quelques retours que j’en ai eus se sont révélés très encourageants et même si je peine encore à dégager du temps dans mes journées pour me poser et écrire, je bosse sur des projets de romans auxquels j’espère un jour pouvoir apposer le mot « FIN ».

5 ◈ Que penses-tu des séries en plusieurs tomes ?

Tant que l’auteur a des choses à dire, je m’en accommode fort bien. C’est même un plaisir de renouer avec un univers et des personnages qui m’ont plu. Par contre, j’avoue avoir du mal avec les cliffhangers de toute dernière page. Ça sent trop le marketing et le « je vais laisser les lecteurs sur un suspense de dingue, comme ça *PAF* ils seront obligés d’acheter la suite ! » . Mais pire encore sont les auteurs qui délayent leur intrigue pour faire gonfler artificiellement le nombre de pages, et donc de tomes, quitte à faire perdre toute saveur à l’histoire originelle. Ou lorsqu’ils partent dans du grand n’importe quoi. C’est comme tout : il faut savoir s’arrêter avant de ne plus être en veine.

6 ◈  As-tu un livre culte ?

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises, mais on ne se change pas ! Chasse à mort de Dean Koontz me fait toujours autant rire, gagatiser et frissonner malgré les années qui passent. Les livres qui m’ont le plus marquée sont en majorité ceux que j’ai lus à la bibliothèque municipale quand j’étais gamine, même si aujourd’hui, j’y ajouterais facilement la saga Martyrs d’Oliver Peru.

7 ◈ Aimes-tu relire ?

Je manque de temps pour ça depuis l’ouverture de ce blog, mais c’est quelque chose que j’aime faire de temps à autres. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai parcouru la Ballade de Pern d’Anne McCaffrey. Un nombre à deux chiffres en tout cas, sachant qu’il existe un nombre de tomes assez conséquent. Depuis un an, j’essaie de m’y recoller : Fl’ar, Lessa, Robinton, Jaxom et les dragons me manquent… Mais pas facile à caser ! Comme beaucoup, je rêverais de journées plus longues pour pouvoir en faire plus.

8 ◈ Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimés ?

J’aimerais beaucoup rencontrer des auteurs dont j’apprécie le travail, mais je vis trop loin de Paris pour faire salons et dédicaces. Le seul auteur que j’ai pu rencontrer à Pau et à Blaye, c’est Henri Courtade. Toujours très sympa, avec un enthousiasme débordant sur ses ouvrages 🙂

9 ◈ Aimes-tu parler de tes lectures ?

Si ce n’était pas le cas, je ne serais pas là ^^

10 ◈ Comment choisis-tu tes livres ?

C’est souvent la couverture qui attire en premier mon attention. Je vérifie ensuite le synopsis, pour être sûre d’avoir affaire à une histoire ayant toutes les chances de me séduire. Quand un auteur me plaît beaucoup, je parcours généralement sa bibliographie pour être sûre d’avoir tous ses ouvrages sur mes étagères. Il m’arrive de tenter l’aventure avec des livres qui ne m’attiraient pas plus que ça à la base, si des copinautes aux goûts similaires aux miens me les conseillent fortement.

11 ◈ Une lecture inavouable ?

Je ne vois vraiment pas, non. Chaque livre lu est chroniqué ici sans tabou, et je lis dans des lieux publics sans ressentir le besoin d’en cacher la couverture.

12 ◈ Des endroits préférés pour lire ?

Idéalement, chez moi. J’ai besoin de m’enfermer dans ma bulle, dans un calme absolu, pour mieux savourer ce que l’auteur cherche à me raconter. Au printemps, quand il ne fait ni trop chaud ni trop froid, il m’arrive de m’installer dehors pour allier mon amour des espaces verts, de la nature, à celui de la littérature et de l’imaginaire.

13 ◈ Un livre idéal pour toi serait… :

Je n’ai pas envie de citer de titre en particulier ; je vais plutôt vous parler de mes exigences en matière de coup de cœur. Il faut que l’auteur me bouleverse d’une façon ou d’une autre. Je veux être ébranlée, surprise, émue, choquée, je veux le bénir ou au contraire le maudire de toutes mes forces. Je ne cherche pas obligatoirement la fin heureuse, mais il faut que quelque chose bascule en moi au cours de la lecture. J’espère ne jamais devenir trop blasée, trop aigrie, pour voir arriver le jour où aucun livre ne parviendra plus à me prendre au dépourvu.

14 ◈ Lire par-dessus l’épaule ?

Jamais. J’ai besoin de tenir mon livre entre mes mains et de tourner les pages à mon rythme, sans me sentir forcée de me dépêcher ou au contraire de ralentir pour m’adapter à l’autre. Lire est mon petit péché égoïste.

15 ◈ Télé, jeux-vidéo ou livre :

Pourquoi choisir ? Ce n’est pas pareil que boire ou conduire !! J’aime lire, me couper de tout et m’évader dans la peau d’un autre. Mais quand mon esprit galope trop vite ou quand je suis fatiguée, j’ai plutôt envie de me coller devant la télévision qui est une activité plus passive à mes yeux. J’aime aussi les jeux-vidéo depuis toujours, mais d’un genre bien défini. J’adule les RPG qui nous immergent dans des univers vastes et complets, surtout si les choix que l’on fait prendre aux personnages principaux influent sur l’intrigue. Le principe de cause à effet dans toute sa splendeur, qui rend l’univers d’autant plus tangible.

16 ◈ Lire et manger ?

Quand je me pose pour lire, j’ai tendance à me couper de tout ce qui m’entoure. Je ne ressens plus la faim, ne perçois plus trop le temps qui passe. Je suis vraiment ailleurs. Il m’arrive de poser un mug de café ou un verre de soda à portée de main, mais de la nourriture, jamais. Surtout si cela risque de me faire tacher le papier.

17 ◈ Lecture en musique, en silence, peu importe ?

Vu ma réponse précédente, je pense que vous aurez deviné que j’opte bien plus volontiers pour un silence de cathédrale. La seule exception à cette règle va au manga Your lie in april, où je scanne les QR-codes pour entendre jouer Kaori et Kôsei.

18 ◈ Que deviendrais-tu sans livres ?

L’être humain est très doué pour s’adapter ; sans ça, autant s’allonger par terre et attendre la mort. Je suppose donc que je finirais par m’y habituer. Malgré toutes les épreuves que l’on subit dans une vie, elle continue ! Mais ça serait comme une blessure qui ne cicatrise jamais complètement. Il y aurait toujours ce manque, ce petit vide en moi que la lecture occupait auparavant. Je pense que je reviendrais alors vers la tradition orale. Les hommes racontaient des histoires bien avant Gutenberg.

19 ◈  Tu achètes un livre sur le net et tu le reçois un peu abîmé. Que fais-tu ?

Si c’est un article neuf, je demande soit à l’échanger, soit à être remboursée. Si c’est un achat d’occasion, je suis plus compréhensive mais le vendeur doit tout de même s’être montré un minimum honnête. Si l’état réel s’écarte trop de l’état déclaré, je dépose une réclamation et j’ai toujours trouvé un arrangement à l’amiable. Le reste du temps, si les dégâts sont mineurs et la réduction par rapport au prix du neuf suffisamment importante, je glisse une remarque lors de l’évaluation du vendeur et clos l’affaire.

20 ◈ Quel est l’élément qui t’a donné le goût de la lecture ?

Le besoin de m’évader, d’étouffer la solitude, de vivre d’autres vies, de connaître des ailleurs, de me couper d’un quotidien trop lourd ou de tuer le temps quand il passe trop lentement.

21 ◈ Que pensez-vous de toutes ces adaptations cinématographiques ?

Je n’avais rien contre les adaptations cinématographiques auparavant. Je trouvais même intéressant de découvrir des œuvres à travers un autre média, de visualiser et entendre un livre. Mais depuis environ deux ans, le mot adaptation me fait plus facilement lever les yeux au ciel qu’autre chose. Les romans sont devenus de vraies pompes à fric pour Hollywood qui nous en sort à toutes les sauces. Même si je garde à l’esprit que cela peut ouvrir les portes de la littérature à des spectateurs ayant bien accroché à une adaptation ciné, je frôle l’overdose et ai envie de secouer les scénaristes. Genre « C’est devenu trop dur pour vous d’inventer vos propres histoires ? Du coup, vous pompez systématiquement celles des autres pour faire de l’argent facile ?! » . Je vous laisse imaginer mon point de vue sur cette vague de reboots à la Jurassic World, Terminator et compagnie…

⌧ La question que j’ajoute à la liste :

Préfères-tu une PAL limitée et maîtrisée, ou as-tu opté pour une PAL sauvage qui pourrait bien un jour engloutir ton hamster ?

Et je désigne à mon tour…

  • Emys, du blog Refuge Littéraire 
  • Molly, du blog La Puce à l’Oreille  [SON BILLET]
  • Bea, du blog L’ancre littéraire d’une blondinette
  • La Tête dans les Livres

Bien évidemment sans obligation aucune ^.^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s