Steampunk : Visions d’un autre futur

steampunk⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Steampunk : Visions d’un autre futur
Auteur : COLLECTIF
Date de Parution : Octobre 2015
Éditeur : Le Pré aux Clercs
Nombre de Pages : 240
Prix : 35 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Steampunk… Le mot convoque tout un monde d’hommes distingués et de femmes élégantes, capitaines des airs, brigands patibulaires, enfants des rues, tenues fleurant bon le Far-West américain ou l’Angleterre victorienne, engins droit venus d’un univers à la Jules Verne. Les machines prolifèrent, la vapeur jaillit en sifflant, le métal et le cuir habillent une technologie où le paranormal rencontre la science-fiction.

Et cet ouvrage, rassemblant les œuvres d’une quarantaine d’artistes du monde entier, est aujourd’hui la vitrine incontournable de cet univers qui s’est fait une place de choix dans le cinéma populaire des dernières décennies – Sherlock Holmes, La Ligue des gentlemen extraordinaires, Hellboy – et dans l’esthétique rétro-futuriste de jeux vidéo qui ont bercé toute une génération, tels Final Fantasy et Bioshock.

Rappelant que la création graphique est la meilleure vitrine de la perpétuelle mutation dont fait preuve le steampunk, Kevin Mowrer signe une introduction qui explore les origines et les évolutions de ce genre, forgé au départ par quelques auteurs de fiction visionnaires.

4-5⌧ CHRONIQUE ⌧

À un niveau personnel, et ce depuis 3-4 ans, j’explore l’univers steampunk. Quelques textes et dessins par-ci par-là et je sais que comme la fantasy, je tiens un mouvement qui ne cessera jamais de m’inspirer. J’étais donc très curieuse de parcourir cet ouvrage.

steampunk1L’introduction nous explique dans les grandes lignes en quoi consiste cette culture rétro-futuriste, à travers laquelle de nombreux artistes déconstruisent notre présent et notre futur pour le ramener à l’ère victorienne des débuts de l’industrialisation, et ainsi mieux le reconstruire autour du thème de la vapeur et des engrenages. Comme on nous l’explique si bien, il s’agit de démontrer l’esthétisme des mécanismes d’une machine à une époque où le numérique tend à tout lisser, cacher, uniformiser. Si l’introduction en question est assez rapide et tient sur deux pages à peine, elle nous montre pourtant que le steampunk est un mouvement solide, qui survivra très probablement à l’effet de mode. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire quand Kevin Mowrer a évoqué les débats sans fin autour de « ce qui est steampunk » et de « ce qui ne l’est pas ». Je fréquente des groupes partageant illustrations et photos, au sein de leurs propres communautés ou en partageant les travaux d’autres, et la question a effectivement tendance à faire lever les yeux au ciel tant certains puristes s’acharnent sur tout et n’importe quoi alors que l’on a souvent affaire à une œuvre soignée et bien pensée.

steampunk2Ici, chaque série d’illustrations est précédée d’une page biographique nous présentant l’artiste, son parcours scolaire et/ou professionnel, sa démarche, ses techniques. On se promène de la France aux États-Unis, des pays slaves à l’Orient.  Je me suis découvert plus d’affinités avec certains illustrateurs, abordant le mouvement avec une approche en 2D, privilégiant la medieval fantasy, les paysages ou les interactions entre leurs différents personnages. Il y a du haut en couleurs, du sombre, des scènes du quotidien, de l’humour, des guerres et du macabre. Certains ont une approche uniquement numérique ou conservent précieusement une ébauche préalable au graphite, d’autres privilégient les personnages ou la machinerie pure et dure, tandis que quelques irréductibles prennent un malin plaisir à mélanger les deux au point où on ne sait plus trop où s’arrête la chair et où fuse le métal. Diplômés, autodidactes, artistes reconnus ou aux prémices de leurs travaux, le panel choisi pour ce recueil est on ne peut plus représentatif et permet de contenter tout un chacun.

Je me suis bien amusée à reconnaître certaines influences, à travers des noms cités ou des détails visuels, mais globalement je me suis vraiment sentie débutante en la matière. Loin de me décourager, je sais que je ressortirai ce beau livre à de multiples reprises pour relever le nom des gens qui me sont encore inconnus, effectuer des recherches sur internet et voir ce que je peux en tirer. Au-delà même du spectacle sensationnel auquel les éditions du Pré aux Clercs nous permettent d’assister, des étoiles plein les yeux, j’y ai trouvé une formidable source d’inspiration et de motivation pour m’y mettre plus sérieusement à mon tour. Visions d’un autre futur ravira certainement les amateurs d’Art et les passionnés de steampunk, tout en permettant aux néophytes de faire leurs premières armes en toute élégance !

steampunk3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s