Zombillénium, Tome 3

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Zombillénium  – Tome 3
Titre : Control Freaks
Auteur : Arthur DE PINS
Date de Parution : 08 Novembre 2013
Éditeur : Dupuis
Nombre de Pages : 48
Prix : 14,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

C’est l’effervescence au parc Zombillénium. Envoyé par Behemoth lui-même, le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau est officiellement censé seconder Francis dans sa gestion du parc. Inquiets, les employés s’attendent au pire : ne le décrit-on pas comme un authentique tueur ? D’autant qu’à y regarder de plus près, les motivations de sa venue semblent bien moins anodines qu’annoncées. Sa mission, c’est de faire du chiffre, pour les actionnaires, certes, mais surtout pour Behemoth qui, lui, attend son comptant d’âmes. Francis, ulcéré, est obligé de courber l’échine devant ce consultant tout-puissant, bien décidé à prendre le pouvoir et à pervertir les règles de Zombillénium. Tandis que se préparent pour le parc de sombres moments, Aurélien traverse une mauvaise passe. Déprimé par sa condition d’immortel et par l’absurdité de sa vie… pardon sa mort, il fait un burn out. Et un burn out, chez un démon aussi puissant, cela peut être dévastateur. Retenu in extremis par Gretchen, il évite le pire. Et cela tombe bien, car Gretchen a un projet pour lui…

4-5⌧ CHRONIQUE ⌧

Ce qu’il y a de magique avec l’humour noir de Zombillénium, c’est qu’on nous fait rire avec des choses tout sauf amusantes à la base. La mort effraie,  ajoutez-y des zombies, des vampires, des loups-garous et autres monstres et il y aurait de quoi largement prendre ses jambes à son cou. Or, ici, on a beau savoir que le fond est horrible, on en rit quand même à gorge déployée.

Mais dans ce troisième tome, Arthur de Pins nous livre aussi un message plus fort avec force sarcasme. C’est officiel, la crise économique est arrivée jusqu’au parc le plus terrifiant de France ! Béhémoth, le grand patron, veut plus de chiffre d’affaires et plus d’âmes en perdition. Pour cela, il envoie un consultant à Zombillénium : le vampire Bohémond Jaggar de Rochambeau. Un nom pédant et bourgeois, à l’image de ceux qui ignorent combien le chômage frappe durement la classe ouvrière et salariale, un sourire trop brillant pour être honnête, de la condescendance à outrance envers Francis, bien obligé de s’écraser devant une autorité supérieure. Tous les ingrédients sont là pour nous le faire détester dès les premières cases. La logique du parc est complètement chamboulée, on nous parle de restructuration, de licenciements, de rentabilité… La question divise. Finie l’ambiance bon enfant et l’atmosphère familiale au sein des employés du parc.

Sans oublier la crise existentielle d’Aurélien, qui ne trouve aucun sens à la vie après la mort. Il perd complètement les pédales à cause de tout cela et sème une sacrée pagaille au cœur des attractions. Heureusement, Gretchen est là pour tenter de sauver les meubles. Des têtes tombent mais elle limite souvent les dégâts. Elle se rapproche encore un peu plus d’Aurélien et nous entrevoyons enfin les raisons de sa présence à Zombillénium. Ses motivations profondes promettent de jolis rebondissements par la suite et nous retrouvons avec plaisir le début de trame ébauché dans le premier tome.

Comme beaucoup, « Gretchen » m’avait conquise et « Ressources Humaines » légèrement déçue. Avec « Control Freaks », j’ai retrouvé mon enthousiasme initial pour la saga. Le fil conducteur avance, les personnages principaux sont de plus en plus attachants, les nouveaux enjeux relancent l’intérêt de la série. On y trouve une critique acerbe et intelligente de la logique économique de notre époque, qui favorise les bénéfices plus que l’humain. Les scènes décalées et loufoques pleuvent, et l’ambiance s’assombrit encore un peu plus. On rit et on grince des dents en même temps !

⌧ BANDE-ANNONCE ⌧

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s