Sword Art Online : Progressive, Tome 3

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
ソードアート・オンライン プログレッシブ

Titre : Sword Art Online : Progressive, Tome 3
● Rōmaji : Sōdo Āto Onrain Puroguresshibu
Dessin : Kiseki HIMURA / abec
Scénario : Reki KAWAHARA
Date de Parution : 26 Novembre 2015
Éditeur : Ototo
Nombre de Pages : 177
Prix : 6,99 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Asuna Yûki se retrouve prisonnière avec dix mille autres joueurs dans la forteresse d’Aincrad, au cœur du monde virtuel de Sword Art Online. C’est alors qu’elle rencontre un mystérieux garçon qui va lui expliquer les bases de survie dans un univers où le mot game over est synonyme de mort…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Ce troisième tome sert avant tout de transition entre deux boss de fin de niveau.  Dès les premières  pages, les auteurs reviennent sur l’incident survenu à la fin du volume précédent. J’ai toujours honte d’en avoir autant ri ; je savais qu’Asuna en serait affectée. Mais pour me dédouaner, il faut avouer que l’espèce humaine est souvent plus prompte à rire quand un camarade se vautre par terre qu’à immédiatement s’enquérir d’éventuelles blessures. Mauvaise foi, moi ?…. un peu 😛

Plus sérieusement, j’étais contente de voir que la part belle serait donnée à la rapière d’Asuna même si au final, les raisons d’un tel attachement n’ont été que très brièvement évoquées. Le danger de se promener sans arme principale est bien mis en avant et la dynamique d’Asuna passablement ébranlée. Je trouve cela rassurant et humain de voir qu’elle n’est pas invulnérable, qu’elle peut elle aussi flancher. Heureusement, comme vous vous en doutez, Kirito va voler à son secours et mener sa petite enquête avec l’aide d’Argo. J’aime beaucoup cette dernière, prête à vendre tout et n’importe quoi tout en gardant une certaine éthique et une grande loyauté. Elle est pleine d’espièglerie et de contradictions, chacune de ses interventions apporte son lot de clins d’œil et d’amusement.

Même si le tome tout entier tourne autour de notre duo de chic et de choc et du malheureux forgeron, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Les choses évoluent à un rythme tout à fait correct. Il faut tout de même avouer que ce troisième volume se dénote surtout par son ambiante « fan service ». Tout est fait pour mettre en avant la beauté d’Asuna et assouvir les envies de ses fans. Pour ceux que ça n’intéresse pas forcément, c’est heureusement présenté avec humour. Des petites tranches de vie qui vont aussi permettre à Asuna et Kirito de devenir un peu plus proches et complices. Le seul point noir que je pourrais réellement reprocher à ce tome, c’est la réaction exagérée de l’incriminé quand il se retrouve confronté à ses actes passés. Je n’en parlerai pas davantage pour éviter de spoiler quelqu’un par inadvertance, mais disons simplement que la punition qu’il cherche à s’infliger est disproportionnée à la gravité de ses méfaits. J’ai trouvé cela dommage, car le personnage en lui-même est assez intéressant.

Un tome léger et sans prise de tête, où la vie reprend ses droits sur les combats incessants. La conquête de l’Aincrad reprendra certainement avec le prochain… quoique le dernier chapitre, loufoque à souhait, ouvre la possibilité d’une séance d’entraînement intensif pour la Belle à l’IRL dormante !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s