Ce que toujours veut dire — Lexa Hillyer

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre français : Ce que toujours veut dire
Titre original : Proof of Forever
Auteur : Lexa HILLYER
Date de Parution : 10 Septembre 2015
Éditeur : Gallimard – Scripto
Nombre de Pages : 396
Prix : 16,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Avant, Joy, Tali, Luce et Zoe étaient les meilleures amies du monde. Aujourd’hui, elles se parlent à peine… Jusqu’à ce que le flash fatidique d’un Photomaton les ramène toutes les quatre dans le passé, à l’été de leurs quinze ans, l’été où tout a changé. Premiers baisers, bains de minuit, feux de joie près du lac: cet été parfait où tout a basculé.
Une chance inespérée de remettre en question leur vie, leurs choix. Prendre de nouvelles décisions, mettre en lumière un terrible secret, et sauver leur amitié. Tous les étés ont une fin, mais celui-ci les changera pour toujours.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Intrigue ∎∎∎∎ Rythme ∎∎∎∎ Créativité ∎∎∎∎∎
Écriture ∎∎∎∎ Personnages ∎∎∎∎∎ Sentiments ∎∎∎∎

Zoé est plutôt du genre indolent, à se laisser porter par la vie sans trop réfléchir aux lendemains. Elle traîne constamment avec Cal, son meilleur ami, avec qui elle aime échanger des références cinématographiques ou se moquer des tendances populaires. Tali, au contraire, est au top de la mode. Sa silhouette fait tourner bien des têtes et elle n’hésite pas à en jouer pour obtenir ce qu’elle veut. Égocentrique, elle prend facilement les autres de haut. Et puis, il y a Luce, si sage et si prévisible, qui a cumulé responsabilités et bonnes notes afin de pouvoir entrer à Princeton. En dépit des apparences, ces trois-là étaient comme les doigts d’une même main jusqu’à il y a deux ans. L’été de leurs quinze ans a sonné le glas de leur amitié. A la fin du camp de vacances où elles se retrouvaient chaque année, leurs chemins se sont éloignés et Joy, le cœur de la bande, a rompu tout contact avec elles du jour au lendemain, sans jamais leur donner la moindre explication.

Aujourd’hui, Joy est de retour et téléphone à ses trois amies pour s’assurer de leur présence à la fête des retrouvailles au camp Okahatchee. Elles finissent toutes par s’y retrouver mais le malaise est presque palpable. Elles ne se reconnaissent plus et bon gré mal gré, elles essaient de se faire la conversation, de retrouver ce qu’elles ont perdu. Et soudain, contre toute logique, elles se retrouvent toutes les quatre propulsées deux ans en arrière pour revivre leurs derniers instants de vie commune.

Aucune explication ne sera donnée sur ce phénomène, mais au fond, il n’y en a pas besoin pour savourer ce roman. Lexa Hillyer se sert de ce pied de nez du destin pour introduire une réflexion lumineuse et pertinente sur le monde de l’adolescence. Passé un moment de confusion et d’incrédulité, Joy, Tali, Luce et Zoé vont réapprendre à vivre ensemble, à se parler, à se connaître… Chacune a quelque chose à cacher aux autres et souhaite ardemment trouver un moyen de revenir au présent avant de commettre l’irréparable.

Elles tentent de reproduire au mieux les souvenirs qu’elles ont de cette époque ; qui sait dans quelle mesure leurs actes rejoués pourraient modifier cette vie pour laquelle elles ont travaillé si dur ? Mais elles vont vite comprendre combien il est difficile de garder l’histoire intacte lorsque l’on revit les mêmes faits avec deux ans d’expériences de plus dans la tête… Et c’est là où veut en venir Lexa Hillyer. Elle nous montre combien les adolescents doutent de tout, y compris d’eux-mêmes. Combien ils sont vulnérables et redoutent de voir leur famille prendre l’eau. Il y a ces histoires de cœur et ces disputes sans lendemain, ces mots durs et tranchants comme une lame de couteau, et ces instants de complicité doux et rassurants comme un cocon. Joy, Tali, Luce et Zoé vont constater que la vie tient à peu de choses et qu’il suffit de modifier un détail a priori insignifiant pour révéler une toute nouvelle facette de la vérité. À travers ces divergences, les filles vont toucher du doigt comment elles en sont arrivées à devenir de parfaites étrangères les unes pour les autres. Elles vont comprendre leurs torts, leur part de responsabilité, elles vont se remettre en question, s’accuser, se pardonner…

La trame de ce roman est très conventionnelle. Un camp estival, des amies pour la vie, de fêtes en compétitions et en déboires. Des petites tranches de vie, gérées avec intelligence et empathie. Il m’a manqué un petit quelque chose pour être aussi émue que j’aurais pu l’être face à une telle histoire. Peut-être parce que j’ai assez rapidement entrevu le secret de Joy. Peut-être aussi parce qu’au final, l’action n’est pas focalisée sur elle et que l’on reste ainsi assez extérieur à son drame personnel. Quoi qu’il en soit, la plume de l’auteur nous transporte facilement dans l’ambiance estivale et forestière de ce camp pas comme les autres. Elle nous rend ses quatre héroïnes attachantes dans leurs dilemmes, des dilemmes contre lesquels elles vont lutter une fois revenues en arrière. Elles vont porter un regard nouveau sur leurs amies, leur entourage, ainsi que sur elles-mêmes… et trouveront peut-être enfin le courage de confronter Joy à son subit abandon.

Publicités

2 réflexions sur “Ce que toujours veut dire — Lexa Hillyer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s