Jeu(di) Livresque #02

jeudijeulivresque
_______________________________

Ce rendez-vous livresque, inspiré par des blogueuses américaines, a été repris en France sur « Secret Forbidden World » par Lothfleur. Il devait à l’origine ne durer que le temps d’un été. Face à son succès et aux suggestions qui ont afflué, il est devenu hebdomadaire. Un rendez-vous qui met bien entendu les livres et nos petites manies à l’honneur !
________________________________________________________________________________

 

‖ Semaine 3 : Le livre qui m’a fait le plus pleurer ‖

Les livres nous touchent de bien des façons, avec une palette tout aussi étendue pour l’intensité des sentiments qui nous assaillent. Parfois, il suffit de lire le même roman à un moment où l’on est plus vulnérable ou fatigué que d’habitude pour que la digue cède. Ce rendez-vous me donne l’occasion de présenter deux titres qui m’ont profondément marquée. Il ne s’agit pas simplement de la mort d’un personnage que j’affectionnais, d’une journée fleur bleue ou d’une montée d’hormones. Peu importe l’heure ou l’endroit, je sais qu’avec ces deux-là, je pleurerai encore et toujours…

nos étoiles contraires

Avec « Nos Étoiles Contraires » de John GREEN, on passe facilement du rire aux larmes. En dépit de leur maladie, Hazel et Augustus sont si lumineux, si vivants ! On s’attache rapidement à ces deux adolescents, on rêve, espère et se révolte à leurs côtés, on savoure leurs mots d’esprit, leur lucidité, leur combativité. Et puis il y a cette scène où Hazel rejoint Augustus en toute panique dans sa voiture sur un parking. À partir de là, les larmes ont coulé pendant des chapitres et j’ai cru mourir cent fois en anticipant ce qui allait arriver.

Jusqu’à récemment, je me disais que jamais un livre ne me briserait autant le cœur que celui-ci.. Comme quoi le dicton dit vrai : il ne faut jamais dire jamais 😥

le chant du rossignol

Pourtant, avec « Le Chant du Rossignol » de Kristin HANNAH, je m’estimais aussi mise en garde. Le cancer et le couple de jeunes amoureux laissent place à une France occupée par les nazis et deux sœurs que tout semble opposer. À défaut de connaître cette histoire la première fois qu’on la parcourt, nous connaissons l’Histoire avec un grand H. Celle de la Seconde Guerre Mondiale, des bombardements, des privations, de la cruauté humaine et de cette immonde Solution Finale. On sait d’avance que l’ambiance sera sombre et lourde, mais c’est aussi le propre de l’être humain de continuer à espérer même quand la dernière porte s’est brutalement refermée. Vers la fin, l’auteure a ouvert les vannes et je n’ai fait que pleurer, la gorge nouée, la vue brouillée. Les kleenex se sont empilés, je redoutais de reposer le livre par peur de ne plus jamais trouver le courage de le reprendre en mains pour le terminer. Un roman terriblement beau et joliment assassin…

Rien que de repenser à ces deux romans, je crois bien que…. que je…… vais… bwaAaAaah !

bouhou

Et non non, cette fois, je n’imite pas un Lapin Crétin !

Publicités

13 réflexions sur “Jeu(di) Livresque #02

    • Thalyssa dit :

      Je ne connais ni le roman, ni l’auteur. Va falloir que j’aille y jeter un œil !
      Ça doit être super en tout cas de pouvoir se faire dédicacer sa bible 😀

      J'aime

    • Thalyssa dit :

      Je n’avais pas été très loin dans le RDV mais j’ai eu envie de le reprendre ici, de repartir à zéro en le gérant différemment. Contente de t’avoir redonné envie de suivre le mouvement toi aussi !
      Sinon, pour le petit dragon, je l’ai chipé dans les stickers sur Facebook, chuuuut 😛

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s