Outliers, T1 – Kimberly McCREIGHT

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Outliers, Tome 1
Titre : Les Anomalies
Auteur : Kimberly McCREIGHT
Parution : 20 Octobre 2016
Éditeur : Robert Laffont – Collection R
Pagination : 384
Prix : 17,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire à son amie… Qu’est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Intrigue ∎∎∎∎ Rythme ∎∎∎∎∎ Créativité ∎∎∎∎
Écriture ∎∎∎∎ Personnages ∎∎∎∎ Sentiments ∎∎∎∎

Wylie a toujours été de nature angoissée, et même si son père et son frère jumeau peinent à la comprendre, sa mère constitue une véritable ancre au cœur de cette continuelle tempête qu’est la vie. Très complice avec sa fille, elle trouve souvent le moyen d’aider Wylie à surmonter ses peurs et à aller de l’avant. Mais dernièrement, les catastrophes s’accumulent pour Wylie : sa meilleure amie Cassie joue le jeu de la popularité au lycée, collectionne les mauvaises fréquentations, s’attire des problèmes et s’éloigne inexorablement d’elle, et pour couronner le tout, sa mère décède dans un accident de la route. Wylie se referme alors complètement sur elle-même et refuse de sortir de chez elle. Son père ne sait pas comment l’aider et se sent complètement dépassé. Un soir, la mère de Cassie fait irruption à leur porte pour leur demander de l’aide : Cassie a disparu et elle redoute le pire. Envers et contre tout, Wylie va prendre sur elle pour sortir de son cocon et retrouver son amie, au propre comme au figuré.

Ayant moi-même souffert de phobie sociale, j’ai parfaitement pu m’identifier à Wylie. Cette peur du dehors où l’on ne contrôle rien et où le pire peut nous atteindre à chaque coin de rue, le manque de repères, la détresse d’avoir perdu ce à quoi on tenait le plus. Le portrait de cette adolescente en perdition est criant de vérité et très touchant. Wylie ne parvient pas à gérer son empathie et est dévorée par les aspects les plus banals du quotidien. Elle reste figée, en attente d’une révélation, mais lorsqu’un être cher vient à manquer à l’appel, son instinct prend le dessus et elle passe à l’acte. Elle doute du monde entier, et avant tout d’elle-même, alors qu’elle est intelligente, intuitive, courageuse et pleine de ressources. Partir à la recherche de Cassie va donner un sens nouveau à sa vie et elle trouvera même la force de le faire aux côtés de Jasper, le petit ami de la disparue qu’elle juge en grande partie responsable de son changement radical de comportement.

Kimberly McCreight gère ses personnages avec brio. Ils sont complexes, ambigus, parfois torturés. Ils sont comme vous et moi : parfaitement imparfaits, ce qui les rend crédibles à souhait et nous transporte d’autant plus facilement dans leurs aventures. Certains rebondissements de l’intrigue m’ont fait froncer les sourcils. Je me disais que certaines rumeurs n’avaient pas pu voyager aussi vite, que le raccourci était bien trop facile pour l’auteure mais j’ai pressenti qu’il s’y cachait peut-être bien plus qu’il n’y paraissait et ai persévéré en croisant les doigts. Je n’ai pas été déçue lorsqu’est venu le moment de regarder de l’autre côté du miroir. L’intrigue est bien ficelée et les pièces du puzzle s’emboîtent les unes après les autres pour  dresser un tableau radicalement différent de ce que l’on pouvait imaginer. Certains détails mettent la puce à l’oreille quand on sait où regarder et si la grosse révélation en fin de tome ne m’a pas du tout surprise, l’auteure est tout de même parvenue à me prendre au dépourvu sur d’autres points.

Ce premier tome de la saga « Outliers » plante les bases d’un bon thriller young adult. Kimberly McCreight se joue des apparences tout en abordant des thèmes très sensibles comme le deuil, la phobie sociale et les tourments de l’adolescence. On se demande longtemps où elle veut nous emmener, sans jamais nous ennuyer. Elle promène le lecteur à droite et à gauche, le laisse tâtonner et théoriser tout en lui offrant régulièrement de nouveaux nœuds à démêler. Comme Wylie, on finit par ne plus trop savoir à qui se fier et l’on se sent de plus en plus oppressé et acculé par les SMS alarmants de Cassie. Ce qui démarre comme un road-trip à la recherche d’une adolescente à problèmes se révèle encore plus inquiétant au fil des pages et des mauvaises rencontres. Le titre de ce premier tome : « Les Anomalies », trouve son sens au cœur des pages et apporte une toute autre dimension à l’histoire.

En conclusion, Kimberly McCreight nous offre un très bon début de saga ; elle a un talent incontestable pour surprendre le lecteur et entretenir le mystère autour de ses personnages. Ce tome sert d’introduction à quelque chose de plus vaste et de plus dangereux, quelque chose auquel on ne s’attend vraiment pas en entamant la lecture. Bref, d’ici la parution du second tome, je n’ai qu’une envie : lire une autre de ses œuvres dont j’ai pas mal entendu parler sur la blogosphère : « Amélia ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s