L’Aube de la Guerrière — Vanessa Terral

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : L’Aube de la Guerrière
Auteur : Vanessa TERRAL
Date de Parution : Septembre 2012
Éditeur : Éditions du Chat Noir
Nombre de Pages : 290
Prix : 19,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

« Marre de jouer les éboueuses ! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes ! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop… Mais quelle fin en plus ?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissée quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya ! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier ; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve : moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier. »

À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé : guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’utiliser près des Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter des Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer…
Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas… ce dernier possédant le même Don qu’elle, un pouvoir très rare visiblement : le Feu des Ténèbres.

Lire la suite

Publicités

[Extrait] L’Aube de la Guerrière

« Là, j’ai réalisé qu’à chaque fois que j’éliminais une Larve, un ange avec un Don spécial devait venir afin de s’assurer qu’aucune autre de ces bébêtes ne repasse par le débordement. Et puisqu’il ne m’accompagne pas et qu’il se baladerait sans protection s’il venait seul, on l’envoie avec un second ange guerrier. Au final, au lieu d’assigner deux agents sur une mission, le Saint-Office en bloque trois. Leur baratin sur le manque d’effectifs au front vaut que dalle ! Cette fois, j’en suis sûre : ils m’envoient seule dans l’espoir que j’y crève ! »

 

L’Aube de la Guerrière — Vanessa TERRAL — paru aux Editions du Chat Noir (2012)
Page : 53 sur 290