Et soudain tout change, de Gilles Legardinier

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre : Et soudain tout change
Auteur : Gilles LEGARDINIER
Date de Parution : 10 Octobre 2013
Éditeur : Fleuve Noir
Nombre de Pages : 375
Prix : 19,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie, et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.
À quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur…

5+++⌧ CHRONIQUE ⌧

Gilles Legardinier a le vent en poupe ; il était grand temps que je teste le phénomène à mon tour ! « Et soudain tout change » s’ouvre sur l’escapade d’une bande d’amis en terminale, s’étant fixé une mission assez farfelue. Dès les premières pages, le rire est au rendez-vous. La narration se resserre ensuite sur Camille et nous découvrons progressivement les différentes facettes de sa personnalité, les relations qu’elle entretient avec ses camarades de classe, avec ses parents, son frère et son chat. C’est un festival de bonne humeur où les tranches de vie pétillent en plein ciel pour nous offrir une vision saisissante de réalisme de jeunes  gens à l’aube de l’âge adulte.

Gilles Legardinier explore toutes les pistes offertes par son panel de personnages : leurs joies, leurs peines, leurs rêves, leurs peurs,… Ce tiraillement – typique à cet âge – entre ce que l’on est et ce que l’on voudrait être. Camille et ses amis se cherchent dans bien des domaines et vivent une année décisive pour leur avenir. Ils restent soudés et dynamiques, se reposent les uns sur les autres, s’encouragent et se consolent tour à tour. Mais quand la maladie vient frapper l’un d’eux, c’est leur univers tout entier qui bascule.

L’auteur reste sobre dans sa façon de traiter un sujet pourtant grave, et jongle habilement entre insouciance et remise en question. Camille a du mal à se positionner. Doit-elle sacrifier certains de ses rêves pour aider son amie malade ? Ou au contraire, continuer à vivre à ses côtés comme elle l’a toujours fait, comme si rien n’avait changé ? Elle avance à tâtons, hésite, rebrousse chemin, prend des détours. Gilles Legardinier nous dépeint à merveille une jeune fille explorant ses possibilités, ses capacités, ses rêves d’avenir, ses histoires d’amour. Bien qu’elle paraisse parfois la plus discrète de la bande, Camille reste terriblement attachante, forte et vulnérable à la fois.

J’ai également beaucoup aimé le personnage de M. Rossi, un professeur engagé qui mise tout sur l’intérêt personnel de ses élèves plutôt que sur le sien. J’ai connu un enseignant de la même trempe au lycée, et je me souviens encore nettement de lui, de tout ce qu’il m’a appris sur la vie et qui ne se trouve pas dans les manuels scolaires.

Cette année de terminale va donc osciller entre anecdotes loufoques (grâce à Tibor et ses excentricités) et tristes décisions. Je suis régulièrement passée du rire aux larmes, et vice-versa. Si certains développements sont parfois un peu prévisibles, l’auteur continue de nous surprendre et de nous émouvoir. C’est un superbe apprentissage de la vie qu’il nous expose ici, un roman où la juste vérité prédomine sur le côté sensationnel. Cette lecture est un véritable baume au cœur, exploitant le filon de la norme plutôt que de verser dans le scandale.

« Et soudain tout change » nous raconte une histoire à dimension très humaine, où chaque détail est soigné pour rendre au mieux ce délicat passage à l’âge adulte. Il véhicule de belles valeurs morales comme l’amitié, la solidarité, le sens du sacrifice pour le bien de ceux que l’on aime. Ce roman nous chante les petites folies de l’enfance, les rêves éveillés, les projets insensés, et nous amène petit à petit vers les vraies décisions, les plus belles, les plus justes. Celles qui perdurent malgré le temps qui passe et qui nous laissent des souvenirs doux-amers que l’on prend malgré tout plaisir à se remémorer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s