Ekhö, Monde miroir T2 — Arleston & Barbucci

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Série : Ekhö, Monde Miroir
Titre : Paris Empire – Tome 2
Scénario : Christophe ARLESTON
Dessin : Alessandro BARBUCCI
● Date de Parution : 13 Novembre 2013
Éditeur : Soleil
Nombre de Pages : 49
Prix : 13,95 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Fourmille Gratule est à présent installée à New York, dans le monde d’Ekhö, un monde miroir de la Terre où les technologies modernes n’existent pas. À la tête de l’agence artistique Gratule, héritée de sa tante Odelalie, elle se rend à Paris, accompagnée de Yuri et de Grace, pour un juteux contrat avec le Poulain-Rouge. Mais à peine arrivée dans la capitale française, elle est habitée par le fantôme du Prince Antone, fils de Napoléon VII, mort dans un accident de fiacre. Elle devra résoudre le mystère de sa mort pour redevenir elle-même…

⌧ CHRONIQUE ⌧

J’avais bien aimé le premier tome, et j’ai tout simplement adoré celui-ci !

Le spectacle est à nouveau au rendez-vous, à travers un crayonné tout en courbes et sublimé par une mise en couleurs des plus judicieuses. Mais ce qui impressionne le plus, c’est sans conteste le sens du détail des auteurs. De la mamie qui promène un crocodile en laisse avec un manteau de caniche, de la Tour Eiffel faite de bois et de pierre, à ce point publicitaire des « petits pois Loku », je me suis surprise à pouffer bêtement et à fouiller les décors par curiosité. Un peu à la mode de « où est Charlie ? ». La lecture se prolonge par là-même et m’a pleinement laissé le temps de savourer l’univers d’Ekhö. Les bateaux-mouches sont réellement en forme de mouches, les dragons toujours omniprésents (pour mon plus grand bonheur), l’adaptation de l’accident de Lady Di dans un univers où un Napoléon serait à la tête de la France et d’un régime calqué sur le modèle anglais,… Arleston et Barbucci semblent avoir pensé à tout, et forment un duo de chic et de choc !

L’action n’a pourtant rien à envier aux graphismes ! En voulant sortir de l’impasse l’entreprise dont elle a hérité, Fourmille se retrouve une fois de plus hantée par l’esprit d’un défunt. Mais, dans ce second tome, cet aspect de l’intrigue est géré à la perfection. Il y a un temps pour tout : le drame, les indices, les plans, le passage à l’acte,… et je n’ai pas retrouvé cette impression de pages manquantes que j’avais pu ressentir dans la résolution de la mort de tante Odelalie. Les gags ne manquent pas de pleuvoir lors des épisodes de possession de Fourmille. Il faut dire que le clash « jeune fille sans pouvoir » contre « seul héritier de tout un empire » s’y prêtait bien !

Mais on retrouve également les Preshauns – si mignons et si terrifiants à la fois, l’élégance des scènes de danse, le lien entre chorégraphie et paroles, le côté sexy des costumes… Les relations explosives entre Fourmille et Yuri, qui oscillent entre solidarité et conflits ouverts. J’ai eu peur pendant quelques instants que la scène à l’hôtel vienne gâcher le paysage, mais elle s’est conclue pour le mieux à mes yeux et je suis repartie de plus belle dans leurs aventures sur fond de mouvement révolutionnaire. Les parallèles à tirer entre notre Terre et Ekhö sont toujours aussi nombreux, et reflètent bien le travail d’équipe émanant de cette bande-dessinée.

Arleston et Barbucci nous ont prouvé ici qu’ils pouvaient assurer autant dans une intrigue à la française qu’en jouant sur la vague américaine, souvent plus populaire. Ils nous offrent ici leur vision d’une France à la sauce fantasy et c’est un festin aussi succulent que les gratte-ciels new-yorkais aux accents de donjons ! Et je piétine d’impatience : quelle sera la prochaine ville-étape ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s