Katana, T1 — Jean-Luc Bizien

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

● Saga : Katana – Tome 1
● Titre : Vent Rouge
Auteur : Jean-Luc BIZIEN
Date de Parution : 07 Mai 2013
Éditeur : Le Pré aux Clercs – Pandore
Nombre de Pages : 331
Prix : 16 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Le roi-dragon exerce sa tyrannie sur le Japon. Un jour, Ichirô apprend que le souverain a tué ses parents. Assoiffé de vengeance, le jeune samouraï errant décide de défier le Shogun sorcier. Hatanaka, son père adoptif et samouraï d’élite, va le préparer à l’impossible. Ichirô part pour une longue quête, au cours de laquelle il sera rejoint par des compagnons de route, voleur, paysan ou ninja. Il devra les accepter dans leurs différences, réunir leurs forces et leurs caractères… et se découvrir à son tour.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Passionnée depuis les premières années de l’adolescence par le Japon, son histoire, ses us et coutumes, la culture manga, ce titre me paraissait incontournable.

On part à l’assaut d’un Japon parallèle, dans le sens où l’auteur y incorpore des notions de magie noire, tout en restant très fidèle aux notions d’histoire et de civilisation de l’île du Soleil Levant. Le roi-dragon qui règne sur le pays est corrompu par ces pratiques et ne fait plus figure que de tyran assoiffé de pouvoir sur son territoire et les habitants qui le peuplent. Il écrase le moindre opposant à son régime sans la moindre compassion, sans le moindre remord, et n’hésite pas non plus à s’en prendre aux innocents – quitte à inventer des torts imaginaires. C’est un monstre plus qu’un homme, il bascule dans la folie et de moins en moins de citoyens n’osent contrecarrer ses plans, malgré leurs injustices.

Les parents d’Ichirô ont ainsi été massacrés sans aucune raison valable, et quand ce dernier apprend enfin la vérité de la bouche de l’homme l’ayant élevé dans les montagnes, il a soif de vengeance et se montre assez entêté pour persuader son mentor de l’y aider.Bien qu’Ichirô soit très mature pour son âge, il n’en est pas adulte pour autant. Il a la fougue de l’adolescence, le goût du risque inconsidéré, et paiera son audace au prix fort. Il aurait pu en ressortir brisé à tout jamais, mais se relèvera et trouvera des alliés pour le moins inattendus.

L’univers reste très ciblé jeunesse, de par son ambiance très manichéenne (un méchant très noir et un héros d’une candeur extrême), mais aussi par la rapidité de certaines réactions. Les ennemis deviennent alliés en un coup de cuillère à pot, les pires blessures sont guéries en un temps record, et tout le monde continue son bonhomme de chemin. Mais l’intrigue restait plaisante à suivre, j’avais réellement l’impression d’être immergée dans un de mes jeux RPG sur console, où le héros noue des alliances improbables au gré des épreuves. Le visuel manga y est très bien rendu, notamment à travers les combats décrits avec précision. On sent la passion et le travail de l’auteur qu’il y a par derrière.

L’ensemble n’était donc pas très original en lui-même, mais restait tout de même prenant. Par contre, je ne peux que déplorer les deux derniers chapitres. La fin m’a paru invraisemblable, bâclée… Les sentiments d’hier refoulés aujourd’hui sans que même le héros ne sache pourquoi, d’autres dont il n’y avait jusque là aucune mention, aucun indice, mais qui fleurissent soudain au grand jour et envahissent tout, des réactions démesurées face à une simple révélation, courtoisement déclinée. J’ai eu la désagréable impression de basculer en quelques pages dans une sorte de parodie.

Ce premier tome se referme sur un cliffhanger, mais ce dernier a été amené d’une façon qui m’a semblé très maladroite. En espérant que le second tome s’ouvrira sur les bonnes bases initiales, et non sur les dernières lignes de son prédécesseur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s