Crimson Wolf, T1 — Seishi Kishimoto

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
紅の狼と足枷の羊

Titre : Crimson Wolf – Tome 1 / 4
● Rōmaji : Kurenai no Ôkami to Ashikase no Hitsuji
Auteur : Seishi KISHIMOTO
Date de Parution : 10 Avril 2014
Éditeur : Kurokawa
Nombre de Pages : 172
Prix : 6,80 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Dans un monde où réalité et cauchemars sont mêlés, Ayame, une jeune fille mystérieuse armée d’un poing américain en argent massif se lie à Yôichi, un lycéen doux et craintif comme un agneau…
Elle est un chaperon rouge, lui, la source de son pouvoir.
Ensemble, ils luttent contre les démons des hommes, tentant de préserver l’humanité de leur mieux. Mais face à ce destin qu’il n’a pas choisi, Yôichi parviendra-t-il à préserver son innocence ? Et qui est réellement Ayame, un loup ou un agneau ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Seishi Kishimoto – frère jumeau du papa de « Naruto » revisite ici le conte du petit Chaperon Rouge. Ce premier tome s’ouvre sur une scène de crash aérien. On y voit une jeune femme enceinte, affublée d’une cape, seule survivante de la catastrophe. Elle accouchera de jumelles, comme le père de Yôichi nous l’apprend quelques pages plus loin. Yôichi vit dans un temple où la discipline est assez importante, mais pas au point de l’écraser. Ce n’est pas le cas de certains de ses camarades de classe qui prennent un malin plaisir à justement écraser leur poing dans sa figure. Yôichi joue au fanfaron dans sa tête, mais ne fait rien dans la vraie vie. Lâche et pleurnichard, il attend que quelqu’un d’autre résolve le problème à sa place. Heureusement, Hibari, son amie d’enfance, est là pour le recadrer quand cela devient nécessaire.

Ce même jour, une nouvelle élève arrive dans la classe de Yôichi : Ayame Akatsuki.Très petite, froide et décalée, on sent d’emblée qu’elle cache quelque chose. Serait-elle liée aux récentes agressions de lycéens à la sortie des cours ? Mais Ayame semble avant tout être un Chaperon Rouge des temps modernes. Elle a pour mission de chasser le loup dans l’âme des hommes qui se sont égarés. Un brin psychopathe, Ayame a besoin d’un innocent, un agneau, pour ne pas définitivement virer de bord. Elle jette son dévolu sur Yôichi, et alors qu’ils combattent des monstres difformes issus des travers des Hommes, leurs souvenirs s’entremêlent sans encore trop en révéler.

Le concept tenait la route, tout comme le crayonné de Seishi Kishimoto. J’ai malheureusement eu du mal à m’immerger dans cet univers. La première scène m’a paru confuse, je ne savais pas forcément comment l’interpréter. Le design chaotique des « Loups », qu’Ayame fait sortir à coup de poing américain en argent, n’aide pas à y voir plus clair. Ça part un peu dans tous les sens et les actions de combat manquent alors de fluidité. Il faut faire très attention pour savoir exactement qui fait quoi, où et comment.

La morale de fond laisse un peu à désirer, sachant que personne n’est pur et innocent à 100%. Comme on dit, l’Homme est un loup pour l’Homme et on porte tous une part d’ombre en nous. Est-ce une raison valable pour se retrouver plongé dans un état végétatif ou carrément se faire tuer ?

L’arrivée de la jumelle d’Ayame en fin de tome laisse présager de jolis rebondissements au niveau de l’intrigue, mais « Crimson Wolf » n’aura pas su d’emblée me convaincre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s