L’Étrange Cas de Juliette M., T2 — Megan Shepherd

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : L’Étrange Cas de Juliette M. – Tome 2
Titre français : Retour en Enfer
Original : The Madman’s Daughter | Her Dark Curiosity
Auteur : Megan SHEPHERD
Date de Parution : 11 Juin 2014
Éditeur : Milan – Macadam
Nombre de Pages : 438
Prix : 15,90 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Juliette est rentrée à Londres. La capitale, la haute bourgeoisie, l’oisiveté : la vie pourrait lui sourire. Mais son séjour sur l’île de son père ne cesse de la hanter. Sans compter qu’un sordide meurtrier sévit en ville. Et que la liste des victimes semble se rapprocher inexorablement de Juliette… L’enfer est parfois plus près qu’on ne le croit….

⌧ CHRONIQUE ⌧

Dans ce second tome, Juliette Moreau est parvenue à fuir l’île de son père et la folie de ses cobayes. Elle a rejoint l’Angleterre tant bien que mal, mais ses ennemis ne l’ont pas oubliée à Londres… Heureusement, elle est mise sous la tutelle de Victor von Stein, un vieil homme respectable qui met un point d’honneur à défendre tous les intérêts de sa jeune protégée. Sûrement parce qu’à l’époque, c’est lui qui avait dénoncé les actes du docteur Moreau et son manque total d’éthique. Il sent bien que Juliette n’est pas complètement à son aise malgré tout ce qu’il lui apporte, tant du côté matériel qu’affectif. D’une patience d’ange, il attend qu’elle surmonte ses peurs et se sente enfin prête à se confier à lui.

De son côté, Juliette ne s’est toujours pas défait de cette part d’ombre en elle qui la torture depuis toujours. Le remède à sa maladie est de moins en moins efficace et elle loue en cachette une mansarde où elle a installé une sorte de petit laboratoire clandestin, ses essais restant infructueux malgré les notes de son père. Entre deux mensonges et escapades nocturnes, elle renoue avec plaisir avec son amie Lucy. Les parents de cette dernière ne sont plus si farouchement opposés à les voir se fréquenter depuis que Juliette a été prise sous l’aile d’une des plus grosses fortunes londoniennes. Et ils sont assez occupés à chercher le parti idéal pour leur fille, qui est toutefois en total désaccord avec leurs choix.

Ces retrouvailles ne se font malheureusement pas sans heurt ; Juliette ne tarde pas à découvrir qu’un assassin surnommé « Le Loup de Whitechapel » sévit dans les alentours et semble prendre un malin plaisir à éliminer des individus ayant nui aux Moreau par le passé. L’assassin doit son nom à son mode opératoire particulièrement bestial, et Juliette craint que les recherches de son père en soient responsables tout comme elle redoute d’être suspectée par Scotland Yard.

Difficile à partir de là de vous parler de l’intrigue sans risquer de spoiler quelqu’un. En parallèle de ses proches recherches scientifiques, Juliette va se retrouver impliquée dans l’enquête sur le tueur en série à bien des niveaux. Entre deux réceptions mondaines, elle devra également renouer avec des pans de son passé qu’elle pensait enterrés à tout jamais.

L’action de ce second tome se déroule exclusivement à Londres, mais se révèle aussi sombre que celle de son prédécesseur dans la jungle d’une île lointaine. Megan Shepherd parvient toujours à nous charmer avec sa plume soignée et descriptive, nous replongeant sans aucun problème dans l’ambiance de l’époque. Elle multiplie les références et mêle habilement les pistes. D’une ligne à l’autre, je soupçonnais un nouveau personnage avant d’arrêter deux minutes ma lecture pour me demander si cette hypothèse tenait la route au vu de ce que j’avais appris jusqu’ici. Je me suis joyeusement fait des nœuds dans la tête et ai tenté de me dépêtrer en même temps que Juliette. J’ai frôlé la paranoïa et comme l’héroïne, j’en suis venue à adorer et à détester à tour de rôle la plupart des personnages. Megan Shepherd joue parfaitement sur la dualité de chacun. Le chasseur devient la proie et vice-versa. Le manichéisme n’est pas de mise ici, et même Juliette est loin d’être pure comme neige.

J’avais adoré le premier tome ; celui-ci se révèle tout aussi bon ! L’intrigue est résolue dans un rythme impeccable et soutenu, et aussitôt relancée dans les dernières pages. J’ai vite fait le lien entre les von Stein et le mythe qui sera apparemment exploité par la suite, mais quelle délice de le voir écrit noir sur blanc ! Megan Shepherd est bien partie pour figurer en tête des meilleures réécritures de grands classiques. Elle en préserve minutieusement l’essence tout en campant un univers qui lui est propre. À consommer de préférence de nuit, les soirs de pluie, pour un rendu optimum et de délicieux frissons !

Publicités

2 réflexions sur “L’Étrange Cas de Juliette M., T2 — Megan Shepherd

    • Thalyssa dit :

      Je te la conseille de tout mon cœur. C’est du young adult, certes, mais c’est sombre, mature et bien mené.
      À quand la suite et fin ? je dépériiiiiis 😥 lol

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s