Le Passage des Ombres, T2 — Alice Moss

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Le Passage des Ombres, Tome 2
Titre français : La Nuit d’Argent
Titre original : Mortal Kiss || Fool’s Silver
Auteur : Alice MOSS
Date de Parution : 3 Septembre 2014
Éditeur : Milan – Macadam
Nombre de Pages : 186
Prix : 11,50 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Après les terribles événements de l’année dernière, Faye et Finn ont bien l’intention de profiter de leur été. Mais ce répit n’est que de courte durée : les disparitions s’enchaînent. À commencer par celle de Lucas… Les deux amoureux n’ont pas le choix : malgré les étranges créatures qui rôdent, malgré l’horreur qui leur est promise, Faye et Finn partent à la recherche de leurs amis.
Un long et périlleux voyage commence alors…

⌧ CHRONIQUE ⌧

Le second tome commence exactement comme le premier : Faye nous offre une séance d’essayage. Le côté girly et fashion victim est donc toujours là, mais frise à présent le ridicule. Si des proches se faisaient kidnapper, vous inquiéteriez-vous vraiment de ne pas pouvoir emmener une valise pleine de fringues de rechange ? Prendriez-vous le temps de passer chez vous avant de vous lancer à la poursuite des ravisseurs ? … pas besoin non plus de prévenir vos parents, ils ne trouveront rien de plus normal que d’être prévenus par un tiers et de ne toujours pas vous voir revenir au bout de quatre jours.

Le rythme du premier tome avait déjà tendance à être trop rapide. Ici, on a carrément l’impression que la télécommande est restée bloquée sur « avance rapide ». Tout s’enchaîne à un rythme effréné et les personnages sont complètement survolés. Les réactions de Finn en deviennent caricaturales, et bien que je le préférais aux autres, je me suis complètement détachée de lui. Il ne porte pas un instant le deuil suite au final du livre précédent et collectionne les jalousies puériles. Quant à Lucas, il est absent la majorité du temps.

Les forces du Mal sont à nouveau à l’œuvre autour de Winter Mill, mais de mon point de vue, ce tome ne tient pas la route. Les pièges sont bizarrement sélectifs ; ils ne semblent affecter que Faye et Finn alors que leurs amis de lycée et les autres bikers n’étaient pas plus les bienvenus sur les lieux. Les explications données par l’auteur ne m’ont pas du tout convaincue, qu’il s’agisse des motivations des personnages maléfiques, des moyens que ces derniers mettent en œuvre pour parvenir à leurs fins, du rêve du loup blanc ou de l’ampleur du drame pourtant passé inaperçu jusqu’ici. Certains détails m’ont carrément choquée : quand une de vos connaissances – venue vous prêter main forte – décède, il me semble que la moindre des choses est de l’enterrer plutôt que de bavarder juste à côté pour décider de la suite des événements.

J’avais été mitigée sur les débuts de cette saga mais avais voulu poursuivre, notamment par curiosité vis-à-vis de la mythologie et de l’Autre Monde. L’aspect qui était à mes yeux le plus intéressant a été occulté dans cette courte suite, et Alice Moss est revenue sur une de ses décisions-clés de manière très maladroite. L’intrigue se veut haletante et dramatique, mais s’élève plutôt au niveau des séries B. Si l’on arrive à une forme de conclusion, l’auteur s’amuse une fois de plus à relancer l’action dans un dernier chapitre. Je n’ai trouvé aucune trace d’un troisième tome en anglais depuis 2011, mais qu’il y ait une suite ou non, cela se fera malheureusement sans moi. Vous l’aurez compris, c’est une grosse déception pour moi…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s