Magdala Alchemist Path, Tome 2

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
マグダラで眠れ

Titre : Magdala Alchemist Path – Tome 2
● Rōmaji : Magudara de Nemure
Dessin : Aco ARISAKA / Tetsuhiro NABESHIMA
Scénario : Isuna HASEKURA
Date de Parution : 03 Octobre 2014
Éditeur : Ototo
Nombre de Pages : 180
Prix : 7,99 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

La vérité sur Fenesis éclate au grand jour… Mais dans quel but cette mystérieuse nonne aux oreilles de félin vient retrouver Kûsla durant la nuit ?
« Ceci est sans doute le résultat… des péchés commis par mes ancêtres ».
Le secret de la mort de Thomas découvert, Kûsla se retrouve confronté à un terrible dilemme… Quelle route doit-il suivre ? Sur qui peut-il compter pour atteindre enfin Magdala, la terre de ses rêves ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Si l’on pouvait reprocher à ce manga seinen un certain manque d’action, cette suite y remédie de façon claire et nette. Pendant la première moitié de ce second tome, le rythme est effréné et les pages se tournent à une vitesse folle. Fenesis explique à Kûsla la raison l’ayant poussée à lui révéler ses origines, tout comme les conséquences à venir pour chacun d’entre eux si l’alchimiste venait à ébruiter l’affaire. En même temps, l’étau se resserre autour du mystère de la mort de Thomas, le précédent alchimiste de l’atelier. Notre étrange trio se retrouve ainsi pris dans les flammes de la lutte de pouvoir entre l’Ordre des Chevaliers et l’Église, confirmant la fragilité d’un pays bâti tel un château de cartes. C’est à qui mentira le mieux…

Au niveau des personnages, Weyland semble tenir un rôle de plus en plus secondaire. Il n’intervient que de façon anecdotique et est encore davantage mis au placard à l’arrivée d’un nouveau personnage : bourrue et renfermée, cette jeune femme répondant au nom d’Irène est ici à peine esquissée, mais l’on sent déjà qu’il existe un fossé entre elle et les personnes avec qui elle travaille. De leur côté, Fenesis et Kûsla restent fidèles à eux-mêmes et partagent de nouveaux moments de tendre complicité inavouée, avant de se replier derrière leurs habituelles taquineries puériles et fausses vexations. Les oreilles de chat de la nonne renforcent d’ailleurs son apparence juvénile et la naïveté de ses comportements.

En bref, cette suite nous propose de nombreux rebondissements puisqu’à peine la mort de Thomas est-elle résolue qu’une nouvelle opportunité se présente à nos deux alchimistes. Leur art est mis en retrait ; il ne faut donc pas s’attendre à en apprendre davantage sur la terre mythique de Magdala. L’intrigue doit encore faire ses preuves, trouver son fil rouge et se complexifier pour convaincre, mais il est fort appréciable de la voir s’ouvrir dès à présent vers l’extérieur de l’atelier. Les mangakas collaborant sur cette œuvre distillent les informations au compte-goutte pour ménager leur effet. Le talent narratif d’Hasekura et les dessins toujours aussi soignés et envoûtants d’Arisaka contribuent à faire de ce manga un agréable moment de lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s