Sans traces apparentes, d’Élisa Tixen

sans traces apparentes⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

● Titre : Sans traces apparentes
Auteur : Élisa TIXEN
Date de Parution : Juillet 2015
Éditeur : Éditions de la Rémanence
Nombre de Pages : 312
Prix : 20 €
Ebook : 5,99 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Après la mort brutale de son compagnon, Charlie se réfugie chez sa grand-mère, au cœur de la forêt landaise. Alors qu’elle espérait retrouver la paix, elle découvre dans la vie de ses ancêtres une série de morts tragiques qui font écho à sa propre histoire. Coïncidences ou malédiction ?
Charlie refuse de laisser de vieux secrets de famille peser sur son avenir. Elle remonte le temps, à la recherche de la vérité, entraînant le lecteur dans une enquête « psycho-généalogique » aux nombreux rebondissements.

⌧ CHRONIQUE ⌧

Intrigue ∎∎∎∎∎ Rythme ∎∎∎∎ Créativité ∎∎∎∎∎
Écriture ∎∎∎∎∎ Personnages ∎∎∎∎∎ Sentiments ∎∎∎∎

Une saga familiale riche et éprouvante, relevée d’une délicate touche fantastique

Charlie est veuve depuis un an mais ne s’est toujours pas remise de la mort brutale de son époux. De retour en France métropolitaine après une mission humanitaire, elle prête rester loin du domicile froid et hautain de ses parents et se réfugie chez sa grand-mère Simone, au cœur de la forêt landaise. Elle est cependant vivement contrariée en constatant que le studio qu’elle occupait avec Marc de son vivant a été prêté à Lucas, un ami de la famille. Ce dernier doit lui aussi lutter contre ses propres démons et l’ambiance se fait vite électrique entre les deux jeunes gens. Pourtant, Simone a à cœur de rapprocher ces deux êtres brisés, comme si leurs drames personnels les destinaient l’un à l’autre et leur permettraient par là-même de reprendre le cours de leur vie. C’est justement lors d’un de leurs travaux en commun qu’ils vont découvrir un petit coffre en bois, contenant de vieilles lettres du XIXème siècle. Cette trouvaille bouleversera la vie de toute la famille et bien plus encore pour les mois à venir.

Je n’ai pas immédiatement compris où l’auteur voulait m’emmener mais cela ne m’a pas gênée outre mesure. Je me suis laissée ballotter par les eaux de l’océan Atlantique dans lesquelles Charlie aime tant se ressourcer, j’ai apprécié les promenades en forêt, les taquineries bon enfant de ses deux meilleures amies Gaëlle et Laura, les virées à Bordeaux,… Les chapitres sont assez longs mais l’ensemble est fluide et très bien écrit. La plume d’Élisa Tixen est soignée sans être prétentieuse, et l’on plonge progressivement dans le cauchemar des Labarthe, les ancêtres de Charlie côté maternel. Depuis la découverte du coffret, la jeune femme n’a de cesse de mettre à jour la vérité au sujet d’Éloïse, son arrière-arrière-grand-mère, emprisonnée arbitrairement suite aux accusations de sa belle-mère. Charlie écume les archives de la région, visite l’ancienne prison et les cimetières aux côtés de Lucas qui la soutient dans sa quête. On se demande longtemps si ces pérégrinations ne sont pas pour elle une façon de fuir le deuil qu’elle a encore à faire ou de renier ses sentiments naissants pour Lucas.

Au fil des indices déterrés par ces deux grands blessés de la vie, l’histoire de la famille Labarthe se dévoile et n’en est pas moins lourde à porter. Les drames se sont enchaînés d’une génération à l’autre, avec d’étranges similitudes qui finissent par mettre Charlie mal à l’aise. Une légère pointe fantastique s’ajoute alors au récit. Je ne m’y attendais pas du tout à la lecture du synopsis, mais le tout est géré avec minutie et intelligence. On sent bien qu’Elisa Tixen a travaillé et peaufiné les différents événements pour qu’ils puissent s’imbriquer les uns dans les autres à la perfection, lorsque l’on apprend le fin mot de l’histoire.

Sans traces apparentes est un roman assez inattendu. Sombre et complexe, il nous fait remonter le temps pour mieux soigner le présent. Il nous parle de la perte d’êtres chers, de violence, de haine et de chagrin, d’espoir et de reconstruction. Il s’en dégage une réelle humanité et le texte met en avant le concept de famille, au sens strict comme au sens plus général. Les liens du sang ne font pas tout, mais ils sont présents en chacun d’entre nous, pour le meilleur comme pour le pire. Les pages défilent, le puzzle historique s’enrichit progressivement de nombreuses pièces et même si le final est assez prévisible, on le savoure pleinement. Élisa Tixen est assurément une auteur que je prendrai plaisir à relire lorsque l’occasion se présentera !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s