ReLIFE, T1 — Yayoiso

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧
 リライフ

Titre : ReLIFE, Tome 1
Auteur : Sou YAYOI
Date de Parution : 12 Mai 2016
Éditeur : Ki-oon
Nombre de Pages : 184
Prix : 9,65 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

À 27 ans, la vie d’Arata est loin d’être celle qu’il imaginait dix ans plus tôt : sans travail, sans petite copine, il n’a même pas le courage d’avouer à ses amis qu’il est sans emploi et se force à jouer la comédie. Son erreur a été de démissionner de son premier poste seulement trois mois après son entrée dans l’entreprise. Sur un CV, ça ne pardonne pas ! Chaque entretien d’embauche se solde par un échec. Cerise sur le gâteau : sa mère lui porte le coup de grâce en lui annonçant la fin de son soutien financier d’ici un an…

Arata est au bord du gouffre quand le mystérieux Ryo Yoake, employé de l’institut de recherche ReLIFE, frappe à sa porte et lui propose de participer à une expérience de réinsertion sociale, qui passe par… une année de retour au lycée ! Le jeune homme n’a rien à perdre. Il avale la pilule qui lui redonnera l’apparence de ses 17 ans et reprend le chemin de la terminale. Sa nouvelle vie d’adulte parmi les ados commence…

⌧ CHRONIQUE ⌧

J’ai pris connaissance de la parution de ce manga via la page facebook de l’éditeur. Le synopsis m’a immédiatement interpelée parce que je me sentais proche du personnage principal. Même si je vis très bien mon célibat et refuse même de m’en défaire, je me pose beaucoup de questions sur mon avenir. J’ai eu des problèmes de santé à un âge où on est censé préparer son avenir et ça a duré un paquet d’années. À trente-quatre ans, j’ai un CV trop léger et cela me handicape à un point où je ne parviens jamais à décrocher ne serait-ce qu’un entretien pour montrer qui je suis, ce dont je suis capable… Je comprends donc parfaitement Arata, partagé entre frustration et découragement, tenaillé par ce sentiment que sa vie est finie avant même d’avoir réellement commencé, que le train a déraillé et qu’il ne peut plus rien faire pour y remédier… Arata, un jeune homme en colère d’être ainsi réduit à une seule décision passée quand il aurait tant à de choses à offrir au présent. J’arrête là le côté mylife.com ; j’ai remporté le premier tome lors du concours Ki-oon, j’étais aux anges et ne l’ai pas laissé prendre la poussière dans ma PAL !

J’ai été étonnée de voir que le manga était intégralement colorisé, c’est une information que je n’avais pas captée quand je me suis intéressée à ce tout nouveau shonen. D’où le prix plus conséquent. Mais j’avoue que cela apporte un réel plus. Le nuancier est doux et harmonieux, les ombres simples et bien gérées, les reflets approfondissent nettement les regards. Le tout réhausse également les décors comme cette case où le coucher de soleil teinte le ciel d’orange et de pastels. En contrepartie, le lining de certaines pages apparaît parfois un peu pixellisé, comme si l’on avait agrandi l’image de base, entraînant par là-même une légère perte de qualité dans la définition. Cela n’entache en rien l’intérêt de l’ouvrage, mais je tenais à soulever ce point par honnêteté.

Concernant l’histoire en elle-même, j’ai été très agréablement surprise. On sent que la mangaka a pris le temps de réfléchir à son histoire et à ses personnages, de peaufiner les détails et de présenter les événements avec une touche d’humour très appréciable. Malgré le caractère loufoque de cet employé ReLIFE et l’incongruité de sa démarche (et de son timing !), Arata se pose les bonnes questions au sujet de Ryo Yoake et en prenant en compte le contexte de ce soir-là, l’imprudence qu’il va commettre en ingérant la gélule paraît justifiée.

Je m’attendais au départ à quelque chose de différent, davantage dans la lignée d’un voyage dans le temps. Or, ici, Arata perd dix ans d’âge physique, mais reste bien ancré dans sa vie présente. Il garde son indépendance et s’est simplement engagé à revivre son année de première dans un lycée local, choisi par les laboratoires qui le rémunèrent. Mais Arata reste un jeune homme assez maladroit et commet des erreurs dès le jour de la rentrée des classes. Derrière les rires et les taquineries, on voit déjà quelques liens d’amitié se forger, ce qui nous permet également de mieux cerner le potentiel du héros. Les premiers résultats semblent prometteurs pour Ryo, le superviseur d’Arata, mais l’on sent déjà qu’il a des choses à se reprocher. Suspense, quand tu nous tiens ! L’intrigue est beaucoup plus riche que je ne m’y étais attendue, laissant présager un shonen au message fort, avec une trame ne misant pas tout sur la linéarité de l’action.

En bref, voici un premier tome prometteur, avec des personnages variés et attachants, le tout illustré par des graphismes frais et modernes. De par les questions qu’il soulève et la pertinence de ses choix, Sou Yayoi a su d’ores et déjà me conquérir. Un titre et un auteur à suivre assurément de très près !

Publicités

4 réflexions sur “ReLIFE, T1 — Yayoiso

    • Thalyssa dit :

      Je ne te connais pas encore assez pour cibler tes goûts en matière de manga, mais c’est un titre qui devrait facilement trouver son public 🙂
      Si jamais tu es inscrite sur Babelio, j’ai vu qu’ils le proposaient lors de la Masse Critique du 8 juin prochain. Si jamais ça t’intéresse… ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s