[BD] Les Filles au Chocolat : Coeur Guimauve

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Saga : Les Filles au Chocolat, Tome 2
Titre : Cœur Guimauve
Œuvre originale : Cathy CASSIDY
Dessin : Raymond SÉBASTIEN
Date de Parution : 16 Septembre 2015
Éditeur : Jungle
Nombre de Pages : 48
Prix : 10,60 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Depuis toujours, Skye se sent moins attirante que sa jumelle Summer. Même si elle aime sa sœur plus que tout, Skye voudrait qu’on la remarque. Comment faire pour sortir de l’ombre en restant soi-même?
Le soir d’Halloween, une sombre histoire du passé va resurgir et absorber toutes les pensées de Skye. D’étranges rêves vont l’envahir. Elle va être obnubilée par le fantôme de Clara Travers, une ancêtre de la famille au destin tragique. Dans ses rêves, un garçon vient hanter ses nuits… Mais qui est-il ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Cette adaptation en bande-dessinée est toujours aussi fidèle aux célèbres romans originaux de Cathy Cassidy. Dans « Cœur Guimauve », nous retrouvons Skye aux prises avec sa gémellité. Il lui est de plus en plus difficile de vivre dans l’ombre de Summer, qui lui reproche son intérêt pour les vêtements vintage et leur ancêtre Clara Travers. Summer trouve tout cela morbide et malsain, et redoute de voir sa sœur se perdre dans le destin tragique de Clara, une fille de bonne famille s’étant opposée à un mariage arrangé. Skye est aussi plus mature que ses amies : elle ne cherche pas à plaire à tout prix, n’apprécie pas vraiment les grandes fêtes et assume pleinement sa différence – même si comme tout un chacun, elle recherche un peu de reconnaissance de la part de son entourage. C’est une adolescente sensible, avec une personnalité bien définie qui la rend très attachante.

Côté dessin, on retrouve les mêmes points forts et points faibles que dans « Cœur Cerise ». À savoir : des couleurs acidulées, vivantes, qui font honneur à l’ambiance familiale de la saga, mais un net problème d’âge dans le design des personnages. Tous les enfants font plus âgés tandis que les traits des adultes restent assez maladroits et les rajeunissent. J’ignore si Raymond Sébastien est dans le milieu de la BD depuis longtemps, mais cela reste dans tous les cas prometteur pour la suite.

Même si le changement de média induit un enchaînement plus rapide des événements, l’esprit des « Filles au Chocolat » reste indemne. Les rêves de Skye sont bien gérés et brouillent les pistes comme dans le roman sans toutefois trop empiéter sur le reste. Ce qui n’est pas forcément très aisé sur un format de moins de cinquante pages. Cette adaptation permettra certainement de toucher un public encore plus large et a l’avantage de bien résumer les romans lorsque comme moi, on traîne un peu à enchaîner les tomes et ressent le besoin de se rafraîchir la mémoire avant d’entamer le suivant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s