Si la lune éclaire nos pas – Nadia HASHIMI

⌧ FICHE TECHNIQUE ⌧

Titre français : Si la lune éclaire nos pas
Titre original : When the moon is low
Auteur : Nadia HASHIMI
Parution : 21 Octobre 2016
Éditeur : Milady
Pagination : 512
Prix : 18,20 €

⌧ SYNOPSIS ⌧

Kaboul est entre les mains des talibans. Depuis que son mari, considéré comme un ennemi du régime, a été assassiné, Fereiba est livrée à elle-même. Si cette enseignante ne veut pas connaître le même sort que son mari, elle n’a d’autre choix que de fuir. Après avoir vendu le peu qu’elle possède, elle entreprend un voyage périlleux avec ses trois enfants, dans l’espoir de trouver refuge chez sa sœur, à Londres. Comme des milliers d’autres, elle traverse l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie et la France. Sans autres ressources que son courage et sa détermination sans faille, elle espère pouvoir compter sur le soutien de ceux qu’elle rencontrera en chemin. Hélas, les routes de l’exil sont semées d’embûches : que devra-t-elle sacrifier pour de meilleurs lendemains ?

⌧ CHRONIQUE ⌧

Intrigue ∎∎∎∎ Rythme ∎∎∎∎ Créativité ∎∎∎∎
Écriture ∎∎∎∎∎ Personnages ∎∎∎∎∎ Sentiments ∎∎∎∎∎

Dès le départ, Fereiba n’a pas eu une vie facile. Elle n’a jamais connu sa mère, morte en couche, et sa belle-mère n’a même jamais cherché à remplir ce rôle par la suite. La fillette a grandi dans l’ombre et a dû se battre pour être autre chose qu’une domestique sous son propre toit. Pleine de bonne volonté et peu exigeante, elle a pourtant souvent été rabaissée, voire même humiliée. Ses premiers amours n’ont pas été plus simples, mais le sort finit enfin par jouer en sa faveur et elle rencontre l’homme qu’il lui fallait. Elle trouve un bonheur inattendu à ses côtés et devient mère. Tout bascule malheureusement à la prise de pouvoir des Talibans qui réduisent les femmes au silence et les maisons de leurs opposants en cendres… Son mari occupant un poste-clé, il finit par être emmené pour ne jamais revenir. Sans lui, Fereiba se retrouve sans ressources et plus vulnérable que jamais. Pour éviter de subir le même sort, elle choisit de jouer le tout pour le tout et prend le chemin de l’exil avec ses trois enfants, espérant rejoindre des membres de sa famille installés en Angleterre pour y prendre tant bien que mal un nouveau départ dans la vie.

Ce roman m’a permis de me familiariser avec le quotidien de familles musulmanes, avec leurs croyances et leurs espoirs pas si différents des nôtres. J’ai beaucoup apprécié cette immersion, ce dépaysement, et ces mots étrangers aux accents chantants. Mais ce roman trouve également un terrible écho dans l’actualité de ces dernières années. C’est une prise de conscience formidable que de plonger dans le parcours de combattant auquel se retrouvent confrontés des gens comme vous et moi. Ce livre pourrait aider certains esprits à comprendre que les migrants ne sont pas systématiquement des hommes belliqueux, des comploteurs, des parasites comme j’ai pu parfois l’entendre autour de moi. Ce sont le plus souvent des familles ayant perdu tout repère, des innocents qui aspirent à une vie meilleure dans un pays qui ne les reconnaît plus et les menace, eux et leurs proches, de façon quotidienne. Car même s’il s’agit d’une oeuvre de fiction, il est évident que le chemin de Fereiba a été parcouru par de nombreux autres. Je me suis sentie triste, révoltée, impuissante, en découvrant de façon concrète ce à quoi pouvait ressembler le calvaire d’une émigration forcée. Ces pauvres gens qui fuient la guerre, la dictature, et qui sont traités comme des moins que rien partout où ils passent, accusés de tous les maux…

La plume de Nadia Hashimi m’a emportée en ces terres lointaines sans le moindre effort. Son écriture est soignée et détaillée, ses personnages sont très attachants et on s’inquiète pour eux autant que l’on regrette de voir des nations se noyer sous le joug des extrémistes. Elle nous parle avec poésie de vie et de mort, de sacrifices, de courage, de tout ce qu’il y a de plus beau et de plus dur en l’être humain. En refermant ce livre, j’ai une folle envie de découvrir d’autres romans de cette autrice sensible et engagée.

Publicités

5 réflexions sur “Si la lune éclaire nos pas – Nadia HASHIMI

  1. Buckette dit :

    Coucou ! Ca faisait un moment que tu n’avais pas publié, non ? 🙂

    Je suis très tentée par ce livre. Je suis en général tentée par tous les livres de Nadia Hashimi, j’en ai même deux dans ma PAL. Celui-là ne fera pas exception.
    Ce que tu décris du livre, c’est exactement ce que j’attends : un parcours du combattant, de la justesse, de l’ouverture d’esprit… je pense que ce genre de livre devrait être mis entre certaines mains. À bientôt !

    Aimé par 1 personne

    • Thalyssa dit :

      C’est en effet ici un ouvrage qui pourrait faire réfléchir ceux qui croient encore aux généralisations injustes et erronées.

      Me concernant, effectivement, le blog est resté en sommeil un paquet de mois. J’ai retrouvé un emploi à plein temps, très physique et assez éloigné de mon domicile vu que je roule en scooter, ce qui a limité mon temps de lecture et mon énergie à tenir un blog. Mais je m’y recolle doucement et toujours avec le même plaisir.

      Merci à toi d’être encore dans les parages 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.